S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Andiamo

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°41 à 50 » Défi n°45
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 15:54 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Comme un signal, nous attendions l'orage.
Il y avait la chaleur d'étuve, et le vent des hauteurs qui ourlait les nuages, il y avait le chant d'amour des grillons, berçant le soir d'été. Il y avait encore, autour de nous, le vol froissé des sphinx, et celui, expert, des chauves-souris, qui s'enivraient de l'odeur âcre du foin coupé, mélangée au parfum irrésistible de Marie.
-T'en fais pas.
-Je ne m'en fais pas. Lui répondis-je.
Un peu de sueur avait perlé sur sa poitrine épanouie. J'y posai les lèvres puis je cueillis quelques soupirs à la pointe de ses seins. Nous nous enlaçâmes, et le ciel s'alluma, durant une seconde. Lorsque retentit le premier coup de tonnerre, nous nous figeâmes. Je sortis alors mon calibre, tandis qu'elle se passait une langue gourmande sur les lèvres. Et nous nous levâmes. L'heure était venu de passer à l'action.
J'étais venu d'Italie, deux mois plus tôt. J'avais quitté mon Piémont natal, pour trouver en France le travail et l'argent qui manquaient chez nous. Ce fut au mas de la Blache qu'on m'offrit le gîte, le couvert, ainsi qu'un boulot d'employé de ferme. Il s'y trouvait déjà quatre autres saisonniers, tous Piémontais, tous payés une misère. Puis il y avait Oscar, le patron, qui nous menait la vie dure.
Le labeur ne manquait pas. Les champs étaient vastes, le cheptel riche, et le soleil tapait dur. Le soir nous rentrions au mas éreintés. À table, nous mangions en silence. Parfois, Pirlo évoquait le pays, mais nous n'aimions pas ça, les souvenirs nous dessinaient l'humeur mélancolique. Alors on le laissait dire sans répondre. On se taisait, et il n'insistait pas, continuant de raconter le pays dans sa tête, pour lui tout seul. Quand madame Oscar nous amenait les plats, le rose aux joues et la gorge frémissante, nous la mangions des yeux. Faut croire que les miens lui ont plu.
Un soir, alors que j'amenais du fourrage aux bêtes, je la découvris qui m'attendait dans l'étable, la poitrine gonflée et l’œil languide. Le souffle coupé, je la contemplai un instant qui haletait, puis, fou de désir, je lâchai ma fourche et refermai mes bras sur elle, tandis qu'elle se collait contre moi, offerte et désirable. Je la serrai avec force, plongeant mes mains sous son corsage dégrafé, mordant son cou, respirant sa chevelure détachée. En réponse à mes caresses, elle laissa échapper des plaintes consentantes, alors, sans hésiter, je la soulevai de terre pour la porter dans le foin. Là je me glissai sous sa robe, m'y attardai puis refis surface et plongeai sur elle. Marie, Marie... Nous fîmes l'amour brutalement.
Le plaisir assouvi, je lui parlai d'Oscar.
-T'en fais pas.
J'étais inquiet tout de même.
Le temps passa, et, de regards en baisers, de caresses en étreintes, l'inévitable se produisit : nous tombâmes fou amoureux l'un de l'autre. La cage était dorée, mais je me trouvais bel et bien pris au piège.
La saison des labeurs touchait à sa fin. Pirlo, Cosimo et Anton étaient rentrés au pays, déjà, et il ne restait plus que Lelio et moi pour aider Oscar à la ferme. Notre tour approchait. Sachant cela, Marie devenait nerveuse et irritable. Elle évitait de croiser mon regard, et ne venait plus à nos rendez-vous clandestins, puis elle y revenait quand même, et sans un mot, nous nous enlacions furieusement. Ensuite je devais sécher ses larmes avant qu'elle ne s'enfuît, honteuse. Elle était accablé d'amour, et l'idée de mon départ prochain lui paraissait insupportable.
Un soir, je lui avais montré mon arme, un pistolet de défense, un petit calibre. Effrayée, elle avait exigé que je le rangeasse.
Le lendemain elle me regarda droit dans les yeux, fiévreuse, et commanda :
-Tue-le !
-Marie...
-T'en fais pas, personne n'en saura rien, personne. On parlera d'un vagabond. Faut pas s'en faire. Tue-le et nous resterons ensemble.
-Marie...
-T'en fais pas. Je t'aime...
Je l'aimais aussi, c'est idiot, mais l'amour n'est pas raisonnable.
L'orage éclata et de lourdes gouttes de pluies s'écrasèrent dans la poussière de la cour. Un renard glapit dans le noir des bois, pendant que Marie et moi, main dans la main, avancions vers le bâtiment principal. La pluie battait les fenêtres éclairées et tambourinait sur le toit. Un nouveau coup de tonnerre retentit, qui nous fit bondir. Avant de franchir le seuil de la maison, nous nous embrassâmes longuement.
-Je t'aime. Me souffla-t-elle encore à l'oreille.
-Moi aussi. Lui répondis-je, mais je n'en étais plus certain. Sur la flamme de la passion, soufflait à présent le vent de la peur.
-T'en fais pas...
Je pensai à ma femme et à ma fille, qui m'attendaient en Italie, et bon sang que je m'en faisais !
Nous entrâmes tandis que Lelio, caché dans l'ombre de la grange, nous regardait faire sans que nous ne l'aperçûmes.
à l'intérieur, je dégainai mon arme, et tirai une fois, puis une seconde et une troisième, et je sortis de la maison en courant.
Recouvrant mes esprits, je sursautai en apercevant Lelio qui me scrutait avec angoisse. 
-Che cosa fatto, Sandro ! Grogna-t-il.
-Non ti preoccupà... Andiamo !
Et nous partîmes pour l'Italie.
Ven 13 Juin - 15:54 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 18:00 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

Hum... Je reste un peu sur ma faim. La mise en place du début est nickel, toujours aussi bien écrit, mais sur la fin, c'est plus très clair. Les doutes du héros plus la disparition de Marie de la narration, on sait plus très bien pourquoi il fait ça, ni si il part avec elle tout compte fait.
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Sam 14 Juin - 18:00 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 18:14 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

Merci, mo !
La vérité c'est que je me suis trompé d'un jour, et  j'ai terminé mon texte à l'arrache hier a-m, en pensant qu'il fallait le rendre le soir même. Le pire c'est que c'est moi qui est fixé la date de rendu...
Sam 14 Juin - 18:14 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 21:58 (2014)    Sujet du message: Défi 45 Répondre en citant

Tu as vraiment du vocabulaire et de très belles images mais comme pour Hector, le passé simple est difficile à la lecture quand il n'y a pas de justification réelle. C'est un temps à manier avec prudence.


Comme Octobell ça filait au début de ton texte, c'était limpide mais la fin un peu casse gueule. J'en parle avec d'autant plus d'aisance que je fais la même connerie. C'est à dire de lever les yeux et de voir l'heure. Ou alors il faut être hyper synchro. C'est jouable aussi, je suis passée à la moulinette vendredi dernier mais dans ce cas là, temps d'écriture + temps de lecture donnent à peu près le timing. Dernier petit truc passé simple = aérer le texte non pas simplement en passant à la ligne mais aussi en sautant la ligne. 


A part tout ça, bien il y a de l'idée, du style et si la fin est à l’arrache, tant pis. Le début est vraiment bien
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Sam 14 Juin - 21:58 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 14:27 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé le début aussi ^^ et même si comme le zèbre le temps m'a un peu perturbé... Mais je pense que ça est principalement par chèque j'ai pas l'habitude de le lire...

Je suis également d'accord avec le fin un peu trop rapide, mais visiblement c'est un problème de timing donc t'es excusé ;-)


Bravo pour ce début passionné
Dim 15 Juin - 14:27 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 19:24 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

Merci pour vos commentaires
Dim 15 Juin - 19:24 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 08:09 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

J’aime beaucoup comment tu plantes le décor, comment tu présentes tes personnages, on y est vraiment.. Le soleil cuisant, le travail harassant et les corps qui se cherchent… Après, c’est vrai que la fin est un petit peu rapide (problème de timing je crois ) mais pour moi, il est parti avec Marie (le « nous » qui revient à la fin), le petit truc qui m’a fait douter, c’est cette soudaine prise de conscience de sa femme et sa fille.

En tout cas, j’ai bien aimé ton texte, rien que pour l’atmosphère que tu apportes, tout ça, c’est très bien joué !
_________________
Rafistoleuse
Lun 16 Juin - 08:09 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Lun 22 Déc - 09:52 (2014)    Sujet du message: Andiamo Répondre en citant

Une mise en place où on plonge, on voit les lieux facilement grâce à tes mots, on imagine les personnages et des attitudes... On te suit et puis ce petit souci de timing nous laisse un peu dans le brouillard mais bon, ça arrive de se planter de jour. C'est un acte manqué.
_________________
ATea.
Lun 22 Déc - 09:52 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:49 (2016)    Sujet du message: Andiamo

Aujourd’hui à 10:49 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°45

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield