S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#4 - L'Indéfendable - Octobell

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 8 » Textes des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 00:15 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'Indéfendable


Un dossier tomba dans un pof mou sur son bureau, faisant voler toutes les feuilles qui se trouvaient alentours. Serena plaqua vivement ses mains sur les papiers volants et leva un regard noir sur l’agent de police Freddy McCain. Dès lors que la surface de kraft du dossier avait effleuré le bois de son bureau, elle en avait deviné la source. Il ne changeait pas ses habitudes, et d’ailleurs, comme d’habitude, il accueillit son air destructeur avec son plus large sourire.

« Je te demande pas comment tu vas, j’en ai ma petite idée ! » Remarqua-t-il avec une œillade malicieuse.

Freddy.

Ils se connaissaient et se côtoyaient depuis la petite enfance. Sans être les meilleurs amis du monde puisqu’ils ne se fréquentaient qu’occasionnellement, ils se suivaient de près, un peu comme des cousins obligés de se donner des nouvelles deux fois par an. Il fallait dire que leurs parcours similaires ne les aidaient pas à se tenir éloignés. Ils avaient fréquenté la même école, le même lycée, la même fac, et ils avaient même essayé vaguement de sortir ensemble lorsqu’ils étaient au collège, sans grand succès. Ils avaient tous deux entrepris des études dans le droit, puis Freddy s’était engagé dans la police, tandis que Serena, elle, avait passé son barreau. Cela faisait d’ailleurs tout juste un an qu’elle l’avait obtenu et qu’elle officiait en tant qu’avocate de la défense, soit le rôle le plus compliqué qui soit, mais Serena avait toujours adoré les complications.

« Je pense que tu te rappelles de ce jour où tu me disais que tu aimais ce rôle tout particulier de l’avocat du diable… » Commença Freddy.
« Hunhun… »
« Eh bien bizarrement, quand je me suis retrouvé sur cette affaire, j’ai pensé à toi ! »
« En effet, c’est tellement bizarre ! » Railla Serena, qui n’avait même pas encore jeté le moindre coup d’œil sur le dossier.
« Parce que le diable, je l’ai rencontré, mademoiselle ! En personne ! Et forcément, tel le héros que je suis, je l’ai arrêté ! Sauf que malheureusement, comme tous les criminels en ce bas monde, il a besoin d’un avocat, lui aussi. Et comme tu rêves d’être l’avocat du diable, je me suis dit que c’était tout trouvé ! Vous êtes faits pour vous rencontrer ! »
« Etant donné ta description, ton type m’a tout l’air d’être un gros psychopathe… Je sais pas si je dois prendre tout ça pour un compliment. »

Espiègle, Freddy se pencha en avant, appuyant ses deux mains sur le bureau. Serena posa son regard dessus, retenant un soupir. Il y avait beaucoup de choses en Freddy qui l’agaçaient, mais elle devait avouer qu’elle avait toujours eu un faible pour ses mains. Larges, solides, calleuses, des mains d’homme en somme, et chaque fois qu’elle avait l’honneur de les contempler de près, elle ne pouvait s’empêcher de les imaginer se balader sur son corps. Elle secoua vivement la tête pour chasser ces images graveleuses qui s’étaient mises à empoisonner son esprit.

« Prends-le comme tu veux. N’empêche que tu devrais ouvrir ce dossier, parce que je suis sûr qu’il te plairait ! »

Serena détailla Freddy d’un air suspicieux, mais il arborait toujours cet air fripon qui donnait l’impression qu’il n’avait rien d’autre en tête qu’un mauvais coup. Serena savait qu’il n’était pas vraiment comme ça, mais elle ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi il pensait spécifiquement à elle pour ce fameux cas. Finalement poussée par la curiosité, elle ouvrit le dossier, et au fur et à mesure de sa lecture, ses yeux s’écarquillèrent de stupeur et d’effroi.

« Dis-moi qu’il a prévu de plaider coupable ! »

Freddy, avec un large sourire, secoua lentement la tête.

« J’crois pas, nan… »
« J’espère que tu te rends compte que tu es en train de me demander de défendre l’indéfendable ! »
« Précisément… Mais t’es bonne, dans ton genre, alors j’ai pas trop peur. »
« Va falloir être plus spécifique sur le sens de « bonne », mon cher… »

Freddy éclata d’un grand rire, et Serena, vaguement vexée, regretta aussitôt sa réflexion.

« Disons que je trouverai vachement… « bonne » quand tu auras perdu deux ou trois kilos ! Sauf au niveau des nibs, parce que là… »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase et s’éclipsa du bureau pratiquement en courant, alors que Serena lui envoyait une boule à neige offerte par un client afin de l’attaquer. La boule se fracassa contre le mur à côté de la porte, là où le rire de Freddy résonnait encore.

« Salaud ! » Marmonna-t-elle pour elle-même, en réajustant son chemisier, qui mettait très en valeur sa généreuse poitrine. Puis elle se concentra avec plus d’attention sur le dossier de son nouveau client.

***

Prison d’Etat Sécurité Maximum. Pour ça, Serena n’en doutait pas une seconde, vues les mesures de sécurité qui s’enfilaient avant qu’elle ne puisse seulement pénétrer dans le hall d’accueil. Et que dire de l’accès au parloir, alors ! Elle avait été délestée de presque tout ce qu’elle avait. Ils avaient été assez généreux pour lui laisser ses vêtements, ainsi que le dossier qu’elle tenait entre les mains, avec la condition express de ne jamais le transmettre au prisonnier.

Elle eut un bref sourire amusé lorsqu’elle distingua l’épaisse vitre de plexiglass qui la séparait de son client. Peu de chances qu’il parvienne à la forcer de lui donner son dossier. Seulement, son sourire fondit comme neige au soleil lorsqu’elle posa les yeux sur le client en question. Les papiers que Freddy lui avait donnés faisaient surtout état des crimes commis. Il y avait une très vague biographie – supposée par des profilers en plus – mais elle n’avait pas spécialement tilté sur les détails. Comme celui de son âge, par exemple.

Il était jeune. Très jeune. Majeur, puisqu’il était dans une prison d’Etat, mais à peine, à vue d’œil. Et même si ses cheveux blonds et ses épaules dressées en rempart cachaient la plus grosse partie son visage, il ne pouvait vraiment dissimuler ses traits fins et angéliques. Serena avait presque perdu complètement de sa superbe lorsqu’elle s’assit en face de lui. Il leva sur elle des yeux noirs de charbon, aussi diaboliques que son visage était angélique. La jeune avocate frissonna… D’horreur ou de compassion, elle n’aurait su dire.

« Bonjour, Travis. Je suis ton avocate, Serena Di Mascio. »

Elle déglutit péniblement, tandis qu’il ne la lâchait pas du regard. Elle fit tapoter son dossier sur la table, comme pour ranger des feuilles invisibles qui se seraient échappées.

« Bien… Je vais te poser quelques petites questions, si tu veux bien, afin d… »
« Non. »
« J… »
« Non ! Je ne veux aucune interrogation. Défendez-moi si vous le voulez, mais ne posez aucune question, même pour me demander comment je vais. »
« Je risque d’avoir du mal à défendre ton cas si tu ne me livres aucune information… »
« J’ai pas dit que je ne dirais rien… » Rétorqua-t-il avec un sourire à faire froid dans le dos.
« Hum… »

Serena resta silencieuse un moment, réfléchissant à un moyen de conduire son interrogatoire sans avoir à lui poser aucune question. Ce ne serait pas simple, mais ce n’était qu’un challenge de plus à relever, et elle adorait les challenges !

« Bien. Voilà comment nous allons faire : je vais raconter ton histoire, et tu m’arrêtes si j’ai tort. »
« D’accord… »
« Ok… Tu es donc accusé d’avoir tué Rose Glover, 21 ans, étudiante à l’université de Brunel. Elle a été portée disparue pendant plusieurs semaines, et alors que l’enquête de police stagnait, tu t’es toi-même livré à eux. Tu les as appelés, et les as invités à se rendre au domicile de tes parents. Deux policiers sont entrés chez toi, et tu leur as proposé de prendre une part du ragoût que tu avais toi-même préparé. Ils t’ont demandé où étaient tes parents et… » Si son ton avait été hésitant au début de l’histoire, Serena s’était de plus en plus affirmée, au point d’oser plonger dans le regard ténébreux du psychopathe, qui ne cillait pas, ne prononçait pas un mot. Si tous les éléments avancés étaient jusqu’à présent inscrits sur le dossier, elle entrait à présent dans le domaine de la spéculation. « Tu t’es énervé. Tu ne voulais pas qu’ils te posent des questions. Qu’ils cherchent à t’interroger, soit, mais qu’ils ne te posent aucune question. »

Les lèvres de Travis frémirent en un imperceptible sourire.

« J’aimerais savoir… »

Le garçon leva brusquement un index.

« No question… » Rappela-t-il, presque mutin, presque enfantin, et Serena fut tentée de sourire à son tour. Mais elle parvint à se retenir à temps.

« Oui. Bien sûr… j’aimerais savoir… Connaître la raison pour laquelle tu répugnes autant à entendre la moindre interrogation… »
« Question de facilité. J’ai horreur de la facilité… Questionner, c’est se détourner des véritables chemins de la réflexion, et trouver des éléments de réponse chez les autres, alors que si on réfléchissait un tout petit peu, on pourrait trouver la solution nous-mêmes. Vous me semblez intelligente… Je suis sûr que vous pouvez trouver la solution par vous-mêmes. »

Serena maintint le silence quelques secondes. Il lui fallait ça pour mieux comprendre son client. C’était terrible, mais elle le trouvait fascinant.

« Bien… Tu as réussi à te calmer, et les policiers se sont dits qu’ils pouvaient bien t’accorder ce dernier repas, pourvu qu’ils réussissent à t’arrêter ensuite. Tu les as regardés manger avec un plaisir certain. »
« Pas seulement… »
« Tu les as accompagnés. Tu as bien sûr mangé avec eux. Puis tu t’es enquis de savoir s’ils avaient aimé ce qu’ils ont mangé, ce à quoi ils ont répondu par l’affirmative, par politesse ou par sincérité, on ne sait pas vraiment. Là, tu leur as dit que tu étais prêt à leur avouer où était Rose. »

Le sourire de Travis s’agrandit.

« Et tu leur as dit… Tu leur as dit qu… » Serena prit une inspiration. Raconter l’histoire la forçait en quelque sorte à se l’imaginer, et de penser à la suite lui donnait la nausée. « Tu leur as dit qu’elle était cachée dans leurs estomacs, et que s’ils voulaient de la matière pour l’enterrer… »
« ‘Vous n’avez qu’à la chier !’ » Et il partit d’un grand rire machiavélique.

Serena recula sur sa chaise. Tout ce qui restait d’ange en le jeune homme s’était à présent intégralement transformé en démon. Il n’avait plus rien de fascinant, il était tout juste terrifiant. Elle ne s’attarda pas plus auprès de lui, se sentant prête à s’effondrer. Et tandis qu’elle s’éloignait en direction de la porte, Travis se plaqua sur la vitre et hurla :

« Je plaide non-coupable ! »

***


« C’est de la folie, je peux pas m’occuper de ce dossier. »
« Avocat du diable, rappelle-toi ! » S’amusa Freddy en même temps qu’il se concentrait sur ses baguettes. Mais la simple seconde qu’il lui fallut pour répondre à Serena lui fit lâcher la boulette de riz qu’il avait réussi à attraper, et celle-ci retrouva aussitôt le chemin de son assiette. « Ah merdeuh ! Je déteste ces chinoiseries de mes deux ! » S’énerva-t-il en balançant ses baguettes dans l’assiette.

Serena, sans s’en offusquer, reprit les deux bâtons, et se pencha sur la table pour les disposer convenablement entre les doigts de Freddy.

« Ce mec est complètement cinglé ! Il ne regrette pas son geste une seule seconde. En même temps, le cannibalisme, c’est un truc du genre le sommet dans l’échelle du psychopathe, il me semble. »

Elle termina de s’affairer et leva les yeux sur son ami. Celui-ci était déjà en train de la contempler avec insistance, et elle reposa vivement les fesses sur son fauteuil. Ce regard qu’il lui lançait était pour le moins troublant. Elle n’eut pas le temps de lui poser la moindre question qu’il se penchait à son tour, pour plaquer ses lèvres contre les siennes.

« Ah d’accord… » Souffla Serena lorsque Freddy se reposa sur sa chaise avec sa moue la plus satisfaite.
« Ouais… Je pouvais pas faire autrement, là… Ta manière de me toucher les mains, j’ai trouvé ça irrésistible ! »
« Je croyais que j’avais des kilos en trop ! »
« Comme si ça comptait, ça ! » Rétorqua Freddy dans un éclat de rire. « T’as pas besoin d’être Kate Moss pour me plaire. »
« Freddy… T’es en train de me dire que je te plais, là… »
« Ouais, c’est ce qui me semble aussi, ouais… »

Serena se sentit rougir violemment, et Freddy s’approcha d’elle à nouveau, saisissant ses mains entre les siennes.

« Est-ce qu… »
« Je ne devrais pas le défendre ! » S’exclama-t-elle brusquement en détachant ses mains de celles de Freddy. « Je vais lui annoncer que je donne le dossier à un confrère. Ce sera mieux ! »
« Rappelle-toi que tu es avocat de la défense, Serena… C’est pas le premier psycho que tu seras amenée à traiter. »
« Sil en existe de pires que lui… »
« Il en existe, oui… »

Dans son excitation, elle s’était levée de table, et Freddy la suivit et l’enlaça tendrement, laissant courir ses doigts le long de sa joue. Elle n’aurait jamais pensé ressentir une telle chaleur à proximité de lui.

« Tu seras une reine du barreau si tu le défends jusqu’au bout. Même si tu perds… Parce que tu auras défendu l’indéfendable. »
« Hum… »
« Puis ça me donnera une bonne raison de te soutenir en cas de coup dur… »
« Me dis pas que tu m’as refilé le dossier juste pour me séduire ! »

Freddy éclata d’un grand rire franc. Puis il embrassa Serena à nouveau, et cette fois, elle se sentit littéralement électrisée. De quoi lui donner la motivation nécessaire pour affronter cette affaire.

***


Dans son luxueux tailleur qui gonflait généreusement ses formes déjà arrondies, Serena s’avança jusqu’à la barre. Elle se tourna en direction du jury, non sans jeter un bref coup d’œil à Freddy auparavant, installé au milieu du public. Il leva un pouce à son intention pour l’encourager, et elle se sentit ragaillardie. Elle oublia en revanche de regarder en direction de son client. Même si son petit-ami de flic l’avait effectivement soutenue autant que possible, ces longues semaines à tenter de décortiquer la personnalité hors-norme de Travis Jordan l’avaient affaiblie. Elle n’était pas croyante et elle n’aurait jamais pensé se dire un jour qu’elle s’était entretenue avec le diable en personne.

Et pourtant, alors qu’elle s’armait d’assurance pour affronter le jury, que le procès du cannibale s’ouvrait, elle réalisait qu’elle était bel et bien l’avocate du diable, et qu’elle défendait l’indéfendable.

« Messieurs, dames, le jeune homme que vous voyez dans le box des condamnés, a été accusé d’homicide volontaire avec préméditation, par voie de cannibalisme et cannibalisme forcé. Ce jeune homme qui se tient en face de vous est pourtant innocent. »

Elle osa enfin se tourner vers Travis. Tel le diable en personne, il savait se grimer à la perfection en l’incarnation de l’innocence-même. Et ça, c’était le plus terrifiant.



_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Ven 4 Juil - 16:58 (2014); édité 1 fois
Mer 2 Juil - 00:15 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 01:20 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Ah la la c'est fort ! Tes personnages sont taillés, c'est pas comme si tu balançais l'intrigue et point barre. Tes personnages servent (carrément!) l'intrigue jusqu'à la fin et c'est le déroulement des évènements qui lèvent le voile sur les personnages...

J'adore... C'est légér, dans le ton, il y a un peu de romance au milieu du cannibalisme, ça fait toujours plaisir hein ^^

Et puis ce que je trouve génial, c'est comme t'as amené la contrainte au cœur même de l'intrigue, du coup la contrainte devient une vraie force dans ton histoire...

BRAVO!
_________________
Rafistoleuse
Mer 2 Juil - 01:20 (2014)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 01:39 (2014)    Sujet du message: nuit des plumi 8 Répondre en citant

C'est envoyé, ça tient la route, c'est visuel tellement visuel que je n'ai pas pu m'empêcher de repenser au silence des agneaux ! Je voyais bien la prison et toutes ces portes de sécurité, lui totalement secoué et elle qui lâche l'affaire. C'est bien écrit, bravo !
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Mer 2 Juil - 01:39 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Benethar
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 128
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Jeu 3 Juil - 15:25 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Ouah, j'ai beaucoup apprécié moi aussi.

Une intrigue bien montée, des personnages robustes, de l'humour et de la romance au milieu de l'horrible, y a tout.

Comme dirait l'annonceur dans un certain jeu de combat, "Superb!".
Jeu 3 Juil - 15:25 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Ven 4 Juil - 14:02 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

L'écriture est solide


J'aime beaucoup l'approche, le dilemme final, et le ton enjoué de l'ensemble. C'est propre.
Des persos caractérisés, une histoire qui se tient, un thème respecté, et avec ça ce sera?
-une victoire ^^
Ven 4 Juil - 14:02 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 4 Juil - 16:22 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Je l'avais prédit
_________________
Rafistoleuse
Ven 4 Juil - 16:22 (2014)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Ven 4 Juil - 18:56 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Je ne te surprendrai pas si je te dis que tu étais mon numéro 1 : j'ai apprécié l'avocate et le tueur (qui rappellent Richard Gere et Edword Norton dans "Peur primale")

En plus, le flic et l'avocate en rapprochement amoureux tout en légèreté !

Parfait ! (tu as une solution pour sauver ta tête de la vindicte populaire : tu donnes des cours !)
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Ven 4 Juil - 18:56 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 01:13 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Ah bon, je donne des cours ? Non tu dois confondre avec toi, Matt :p

Le Zèbre : bah pour le coup du cannibale, certes, le rapprochement avec le silence des agneaux est inévitable, mais j'ai surtout pensé à un épisode d'Esprits Criminels (dans le genre base de donnée de psychopathes, c'est le top), que je n'ai pas vu, mais que ma soeur m'a raconté tellement de fois que je le connais par coeur. A un moment, ils organisent une battue pour rechercher la victime, avec barbecue et buvette, tout ça... Et en fait, il s'avérait que le tueur était celui qui avait fait le barbecue... Avec des morceaux de la gamine dedans (et au moment de l'interrogatoire, il a sorti un truc du genre : "Dieu est en chacun de nous... Comme *nom de la victime* d'ailleurs". ignoble à souhait quoi !)

Yannick : c'toi qu'est solide, pfff >_<

Bah merci à tous pour vos commentaires, vos votes, etc ! Ca fait super plaisir ! On espère toujours mais on ne s'y attend jamais ! En tout cas, notez que c'était serré, comme quoi les textes, encore une fois, étaient tous d'un excellent cru ! Le sujet était bien sympa en tout cas, j'me suis bien amusée !!
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Sam 5 Juil - 01:13 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 11:13 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Après une nouvelle semaine de dingue, j'arrive sur le tard. Et dire que je n'ai pas eu le temps de lire et de voter.

C'est du très lourd cette nouvelle là, Mo !


Les personnages sont solides avec un caractère et un itinéraire commun. Et il y a toujours chez toi cet art cinématographique et chirurgical de décrire une scène ou deux. Ce soin du détail n'est jamais gratuit, il sert à la compréhension de l'histoire, à la psychologie des personnages.


Voilà pour le squelette.


Mais quid du sang et de la chair de ton récit ?


C'est ici que ta maîtrise est encore plus frappante.


J'adore ta fluidité, ce mélange savant entre dialogues et descriptions. C'est hyper vivant. Bref  je suis conquis




Chapeau Mo !!!!
Sam 5 Juil - 11:13 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 12:15 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Je ne vais pas être originale dans mon commentaire, j'ai vraiment l'impression de me répéter à chaque fois que je commente tes textes, mais c'est comme en cuisine... il y a les bons ingrédients, le bon assaisonnement et la bonne cuisson ^^

- Les personnages : toujours très bien caractérisés voire caricaturés et qui, pour une nouvelle, me parait indispensable pour installer l'ambiance.

- Le souci du détail : comme l'a dit Hector, ce n'est pas simplement un effet de style, ça sert à la compréhension soit de l'intrigue, soit des personnages. Les attitudes sont aussi parlantes que des mots. Je sais que tu aimes les dialogues mais honnêtement, tu es encore plus efficace dans les silences.

- Le thème : "Défendre l'indéfendable" une histoire d'avocat, de flic, de meurtrier. C'était peut être évident, simple ou tout ce qu'on veut comme choix, mais selon moi, le plus judicieux pour pouvoir installer une histoire qui tient la route derrière. A vouloir faire "original" (en 3h de temps) on perd en qualité (à moins d'avoir une idée de génie ^^). Bref, t'as bien fait.

- La contrainte : j'ai trouvé ça super malin que la contrainte fasse partie de ton histoire et de casé ça en plus dans un interrogatoire, tu t'es pas facilité la tâche, mais ça rend super bien et ça reste tout à fait logique.

Après mon seul "reproche" serait au niveau de l'histoire d'amour (oui oui, c'est moi qui dit ça ^^). Au départ, j'ai bien aimé le "non-flirt", la petite tension qui se trame entre les deux persos. Après, l'évolution de leur relation va trop vite à mon goût. J'entends bien qu'en 3h, c'est hardos de faire du suspense, mais je me demande si finalement, leur rapprochement était utile. Mais bon, c'est vraiment pour trouver matière à discuter parce que dans l'ensemble, j'ai quand même bien kiffé et je t'ai donné mes 3 points.

PS : petite frustration quant à la plaidoirie absente... je veux une suite ^^
Sam 5 Juil - 12:15 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 6 Juil - 00:49 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Tu as l'art de mettre en place tes personnages et pour moi c'est toujours aussi important. Ce diable avec une face d'ange et magnifique, l'avocate qui se sent prise dans un tourbillon de dilemme et le flic qui mise sur son amitié.
Mais j'avoue être comme Clo', je sais pas si l'histoire d'amour entre les deux amis était vraiment nécessaire... j'aimais bien leur relation du début ^^


Ceci dit bravo c'est vraiment de la très belle nouvelle !
Dim 6 Juil - 00:49 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Dim 6 Juil - 01:36 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

J'ai absolument conscience de l'inutilité de cette histoire d'amour (et de son incohérence avec le début en plus)... Et j'avais tout aussi conscience de la chose en l'écrivant. Juste que quand t'as trois heures devant toi, bah tu reprends pas le truc à zéro et t'espères qu'on te cassera pas trop à ce sujet. Y'a des grosses faiblesses dans ce texte, et je suis la première à le dire.
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Dim 6 Juil - 01:36 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 6 Juil - 04:22 (2014)    Sujet du message: nuit des plumi 8 Répondre en citant

Hello. Sur mon podium tu étais en number 3. Bonne et belle journée
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Dim 6 Juil - 04:22 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 11:25 (2014)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell Répondre en citant

Mmh.


Le silence des Agneaux. J'ai tout de suite pensé à ça, d'autant plus lorsqu'il refuse de répondre aux questions. (avec cette utilisation magistrale de la contrainte) Je repense à Lecter lorsque Travis lui dit de réfléchir, un vrai psychopathe intelligent. Machiavélique sous ses airs d'ange. J'adore. Je l'imagine mais n'aimerait pas qu'il prenne trop forme devant moi ! ^^ 


J'imagine aussi Serena et Freddy. J'imagine leur physique, leur personnalité. Ils prennent vie parce que tu nous en donnes les moyens. 


Par rapport à l'histoire d'amour, j'avoue que j'aimais assez le début, et que j'aurais aimé une relation plus charnelle, plus en tension montante, une tension palpable. Une sensualité... 


Le texte nous livre assez d'éléments en lien avec le thème bien entendu. Du coup, Cela s'arrête au bon moment pour nous faire hurler de frustration. Quoique je suis partagée entre vouloir connaître la plaidoirie ou non... Sensation bizarre.


Chouette défi. Et je comprends ta victoire ! 
_________________
ATea.
Mar 8 Juil - 11:25 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:59 (2016)    Sujet du message: #4 - L'Indéfendable - Octobell

Aujourd’hui à 03:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield