S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Un brin de culture
Aller à la page: 1, 2  >
 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Médiathèque » Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bis
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 88
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 18:25 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour!


Comme dit dans ma présentation, je suis étudiant. Dans l'optique de toujours trouver des moyens attrayants pour réviser, j'ai décidé de créer "le brin de culture". Ce sera court et concis pour que vous n'y passiez pas trop de temps mais suffisamment dense (du moins essayerai-je) pour que vous appreniez quelque chose (ou revoyiez ou remettiez en cause une information) par le biais de résumés, d'articles, de citations,...


Dans le pire des cas, si je ne rencontre pas de succès, je réviserai ma matière. Dans le meilleur des cas, vous pourrez frimer le samedi soir en citant des auteurs et en étalant votre culture pour écraser vos invités de savoir et de connaissances... parce qu'écraser, c'est chouette (j'ai finalement trouvé une utilité à ces smileys névrosés ^^).


Je débuterai ce soir mon premier article. Mais avant toute chose, voici mes sources:


- Prises de notes de docteurs en lettres et linguistique à l'université.


- Wikipédia pour certaines précisions qui, au contraire des dires de certains irréductibles sceptiques, s'est grandement amélioré question exhaustivité et qualité de l'information (bien que cette source ne représente que 10 pour cent du travail).


-Dictionnaires, encyclopédies, manuels,...   
_________________
~Peut-être un fou n'était-il qu'une minorité réduite à l'unité~ Georges Orwell "1984"
Sam 28 Sep - 18:25 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 18:54 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Très bonne initiative, Bis ! Okay

Rien que pour pouvoir frimer, hein
_________________
Rafistoleuse
Sam 28 Sep - 18:54 (2013)
Auteur Message
Bis
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 88
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 19:12 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Un brin...



D'Histoire de la littérature 
 
 
 
L'Histoire avec un grand "H" est souvent connue du grand public. Qui n'a jamais eu dans les oreilles le mot "Antiquité", Révolution française", "Les trente glorieuses", "Napoléon", "Guerre mondiale (première ou deuxième)" et j'en passe bien évidemment. 
 
 
 
Cependant, l'Histoire comportant tant et tant d'événements, tant et tant de périodes, il est courant que les historiens se spécialisent dans l'une ou l'autre époque. Mais il arrive aussi qu'ils se spécialisent par thème, comme dans l'Histoire de la littérature. 
 
 
 
C'est un domaine qui apparaît dans la foulée du XVIII ème siècle et qui commence à se constituer comme une science à la fin du XIX ème siècle. 
 
 
 
Un de ses plus fameux représentants du nom de Gustave Lanson (1857-1934) instituera un ensemble de méthodes visant à constituer une véritable science de la littérature française, c'est-à-dire le "lansonisme". 
 
 
 
Ce courant dominera l'Histoire de la littérature française jusque dans les années 1950/1960, avant de subir une vive remise en question de la part de ce qu'on a appelé la "nouvelle critique". 
 
 
 
La diatribe de la nouvelle critique, que nous pourrions fragmenter en trois points, dénonçait: 
 
 
 
1) L'hégémonie de l'Histoire dans l'analyse des œuvres. En effet, les lansoniens considéraient qu'une oeuvre ne pouvait être perçue, analysée, jaugée que par une approche historique. Tandis que la nouvelle critique voyait bien qu'il y avait également d'autres manières d'aborder une oeuvre (comme la littérature comparée, la psychanalyse, la sociologie, etc). 
 
 
 
2) La recherche des influences. En effet, les lansoniens, toujours dans leur perspective d'irréductibles historiens, donnaient une importance démesurée aux influences qu'avaient pu subir les auteurs. Car certes, les apports d'autres auteurs existent, mais de là à ne considérer une oeuvre que comme un conglomérat d'influences, c'est réduire l'écrivain à une machine enregistreuse de styles. Alors qu'il y a, comme lorsque nous écrivons sur ce forum, une démarche personnelle, une interprétation qui nous est propre. 
 
 
 
3) L'érudition et les éléments extérieurs. Enfin (et dans une même optique), la nouvelle critique fustigeait cette propension à toujours vouloir expliquer l'oeuvre par des éléments extérieurs, à ne jamais se baser sur la substantifique moelle du livre, sa fiction, ce qu'elle racontait finalement. 
 
 
 
Après le passage de la nouvelle critique, les méthodes d'analyse de l'Histoire de la littérature subiront une réforme au profit de la psychanalyse, de la sociologie et des autres sciences humaines. 
 
 
 
 
 
Finiiiiiiiiiiiii  Mr. Green , j'espère que vous aurez appris quelque chose et que je n'aurai pas été trop long.  
 
 
 
N'hésitez pas à m'envoyer un feed-back (trop long, chiant à crever, mal écrit... tout ça :p). 
 
 
 
Au détour du prochain brin  Mr. Green   
 
      
 

_________________
~Peut-être un fou n'était-il qu'une minorité réduite à l'unité~ Georges Orwell "1984"
Sam 28 Sep - 19:12 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 19:26 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

C'est très clair, organisé, donc agréable à lire ! Okay

en ce qui me concerne, le passage au sujet de la nouvelle critique m'est très familier, mais en revanche, je n'avais plus en tête Gustave Lanson, ce qui est un comble ...

Étant donné la culture quasi inexistante dont je fais preuve, je risque d'apprendre beaucoup de choses grâce aux brins de Bis !
_________________
Rafistoleuse
Sam 28 Sep - 19:26 (2013)
Auteur Message
La Plume du Chakal
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 405
Localisation: Arkham Asylum

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 19:30 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

'connaissais pas le lansonisme, je m'pajoterai un brin moins con c'soir (les smileys, ça bute tellement c'débile  Laughing Laughing Laughing )
_________________
http://laplumeduchakal.wordpress.com/

"Un blog qu'il est bien pour le lire"

https://www.facebook.com/laplumeduchakal
Sam 28 Sep - 19:30 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 19:42 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Eh ben moi non plus j'connaissais rien à ce sujet, et je n'ai qu'une chose à dire : Oh oui, continue !!

C'est bien raconté, bien écrit, intéressant ! Non, vraiment, j'en veux encore.

En tout cas, y'a pas, je préfère largement l'école de la nouvelle critique à celle du lansonisme !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Sam 28 Sep - 19:42 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Bis
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 88
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 10:04 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Un brin...


De grammaire française 

 

 
Avant toute chose, sachez que le correcteur orthographique du forum fonctionne encore avec l'ancienne orthographe. Par conséquent, les informations données ici ne corroboreront peut-être pas avec le correcteur mais bien avec la nouvelle orthographe. 

 
Sachez également que l'Académie française a institué la nouvelle orthographe depuis 1990 et que certains (voire beaucoup de professeurs) l'ignorent encore (ce que je me permets de dire sur la base de mon expérience personnelle et sur le fait que des corrections orthographiques prennent, en théorie, 3 générations à être mises en oeuvre, à savoir un siècle environ). Rien d'anormal donc! 

 
Mais commençons plutôt...   

 
Le mot "grammaire" vient du grec "gramma" et signifie "la lettre". De façon rapide, on pourrait la définir comme une pratique du langage par la maitrise de son écriture" (voir http://atilf.atilf.fr/ pour une définition plus complète). 

 
Dans la grammaire, on peut distinguer deux courants: 

 
1) La grammaire prescriptive (ou normative) qui se contente de décrire la langue en fonction des normes et conventions. Il n'y a donc, dans cette perspective, qu'une seule langue envisagée: celle qui répond aux règles grammaticales prescrites par les institutions compétentes (en l’occurrence, l'Académie française). 

 
2) La grammaire descriptive qui tente de décrire la langue telle qu'elle est. C'est-à-dire que ce courant accepte qu'un Marseillais, un Liégeois et un Parisien ne parlent pas le même français. C'est donc une façon plus souple et plus attachée au réel de voir les choses et qui considère qu'il y a plusieurs nuances de français possible. 

 
De la même façon, l'orthographe (voir TLFI pour la définition) est traversée par deux courants: 

 
1) L'orthographe d'usage qui se contente de respecter la graphie des mots, c'est-à-dire la façon dont les mots s'écrivent (définition complète: http://fr.wikipedia.org/wiki/Orthographe). 

 
Exemple: Papa s'écrit avec deux p et deux a. Fin de la discussion. 

 
2) L'orthographe grammaticale, elle, définit la façon d'indiquer graphiquement les éléments variables des mots (sic http://fr.wikipedia.org/wiki/Orthographe). Donc, la façon d'écrire les mots dépendra de leur situation dans la phrase, selon qu'ils soient après un pronom ou un article par exemple. 

 
Exemple: Le papa, les papas,  
               Faire==> je faisais, il fera, etc 

 

 


Quelques corrections orthographiques


Vous avez toujours rêvé de pouvoir en mettre plein les mirettes à vos supérieurs? De pouvoir corriger votre patron lorsqu'il fait une faute? De parvenir à impressionner les filles avec une bonne orthographe (car tout le monde sait qu'une bonne orthographe, ça les fait fondre... hum...)? Vous voulez faire partie des pionniers, de ceux que l'on ne prendra pas pour des ancêtres de l'écriture dans cent ans? Alors lisez ces quelques petites règles et vous pourrez vous pavaner, vous vanter, exploser d'orgueil et dire ce jouissif "c'est faux!" suivi d'un "attends je vais te montrer". Et, pour conclure, achever l'adversaire par un "je te l'avais dit!" (ouh qu'elle est énervante cette expression).


Dans la nouvelle orthographe...


- Nous mettrons des traits d'union partout pour les numéros cardinaux sauf avant et après "million" et "milliard".


Exemple: "Vingt-et-un", "six-cent-cinquante-deux" mais "un milliard quatre-cent-cinquante-deux millions six-cent-vingt-neuf", "trois-cents" (remarquez que certains "cent" sont au pluriel et d'autres non. Savez-vous pourquoi?).


- Nous enlèverons les accents circonflexes sur les "i" et les "u", sauf s'ils sont issus de la conjugaison ou s'ils servent à différencier des homonymes.


Exemple: Maître devient maitre
Mais mûr reste mûr (pour un fruit) afin d'éviter la confusion avec le mot mur (de briques).
"J'ai dû" reste aussi avec son accent (conjugaison).


- Enfin, afin de briller en société et de passer pour un(e) vieux/vieille con(ne) prétentieux/se, on se gaussera avec un rire bruyant, méchant et bien gras des fautes d'usage de ces ancêtres old school et mal informés.


Exemple: Pour une invitation à une soirée, votre hôte (qui n'est autre que votre ex, cet être sans cœur qui vous a quitté un jour en vous proposant de la manière la plus vile et hypocrite qui soit un "restons amis" plus plat que la Hollande) se croit bien maligne d'afficher sur une banderole à l'entrée
le mot "événement du siècle".


HAHA! Grossière erreur! Suite à un petit passage sur ce forum, vous savez très bien que "événement" s'est mué en "évènement". La regardant avec toute la condescendance du monde, vous lui placez un "ça va?" suivi d'un "Je vois que vous allez bien ensemble ton nouveau chéri et toi. Lui a l'air idiot et toi tu appliques ses enseignements."


Puis vous vous dirigez, d'un air empereur, d'un air hautain, vers la banderole incriminée. Vous sortez un bic de votre poche, lentement, doucement et vous changez cette abomination orthographique d'un coup d'encre savante.


Vous vous retournez et dites avec un sourire mesquin: "je vois que ça ne s'est pas amélioré depuis le temps...".

Prenez ensuite un verre, souriez, jubilez et amusez-vous. La soirée commence bien décidément...

Au détour du prochain brin! Mr. Green


PS: il y a bien d'autres corrections apportées par la nouvelle orthographe, comme vous vous en doutez. Voici un site où les consulter http://www.orthographe-recommandee.info/ (il ne fonctionne cependant pas pour le moment). Sinon, il y a le "Bon Usage" en livre.
_________________
~Peut-être un fou n'était-il qu'une minorité réduite à l'unité~ Georges Orwell "1984"
Dim 29 Sep - 10:04 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 10:21 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Mais c'est que c'est presque drôle de réviser sa grammaire avec Bis

Personnellement, j'aime pas beaucoup cette suppression des accents circonflexes dans certains cas, j'y suis attachée Mr. Green
_________________
Rafistoleuse
Dim 29 Sep - 10:21 (2013)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 13:49 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Moi perso j'suis totalement pour ! le circonflexe sur maître m'énerve... Il ne sert plus à rien... on s'en fout qu'à une époque lointaine, ils mettaient un S à la place pour récolter plus de sous à l'imprimerie. C'est plus simple comme ça, et ça ne dénature pas le mot (à mon humble avis). J'le trouve bien suffisant en signe distinctif pour ne pas confondre certains mots. Autant j'suis du genre assez psychorigide sur le français (et je déteste l'argument "c'est une langue vivante, alors j'peux écrire Ki au lieu de qui si j'veux !"), autant certaines mesures sont nécessaires.

Puis "évènement", j'avais toujours tendance à l'écrire avec l'accent grave déjà... mais les diktats de Word m'ont habituée à le mettre avec l'accent aigu. C'est comme "interpeler"... j'sais pas l'écrire avec 2 L moi ! Ca me perturbe au niveau de la prononciation. Bref... Tout ça pour dire que j'suis déjà prête pour la nouvelle orthographe
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Dim 29 Sep - 13:49 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Bis
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 88
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 16:52 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Merci Raf' :p

Je suis entièrement d'accord avec Octobell. Les corrections orthographiques me dérangeaient au début mais en y regardant de plus près, c'était presque impensable de ne pas changer. Le latin devenant de plus en plus lointain...
_________________
~Peut-être un fou n'était-il qu'une minorité réduite à l'unité~ Georges Orwell "1984"
Dim 29 Sep - 16:52 (2013)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 21:43 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Haha, ça me rappelle les jolies circulaires de rentrée qui nous demande d'appliquer la nouvelle orthographe (parce que bon, il y a des ajouts tous les ans hein ^^) alors que les beaux fichiers/manuels etc... ne changent pas !

Comme tu dis Bis, il va falloir attendre un bout de temps avant que les éditeurs se mettent également à la page.

J'avoue que les traits d'union partout m'arrangent grandement (surtout mes élèves) mais reste le satané "s" de cent et vingt... (Ils ne les prennent que s'ils sont multipliés et non suivis d'un autre chiffre.)
Exemple : Trois-cents. Trois-cent-dix-sept. (Et là si je me plante, j'ai honte).

Mais ce qui me perturbe le plus, c'est la soudure des mots composés comme weekend, apriori, rondpoint, portemonnaie et j'en passe...
Dim 29 Sep - 21:43 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 30 Sep - 00:54 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

roh pute vierge, je suis pas dans la merdouille...

Bref, je sens que pour moi, ce sujet me sera d'une grande utilité...
Lun 30 Sep - 00:54 (2013)
Auteur Message
Bis
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 88
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 19:23 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Un brin de...






Racine 
 
 
 
 
 
1) Contexte historique 
 


 
 
Racine naquit dans le courant du XVIIème siècle. Période marquée par le règne de Louis XIV (1638-1715), par l'apogée de la monarchie devenant absolue, les querelles religieuses et le classicisme. Du point de vue de la France, elle fut un siècle riche en progrès intellectuels, musicaux, littéraires, artistiques, etc. A tel point que certains n'hésitent pas à qualifier ce siècle de "Grand Siècle" (les frouzes et le chauvinisme, c'est un peu comme mes crêpes et le Nutella: l'un ne va pas sans l'autre).  
 
 
 
 
 
 
2) Les "Solitaires" de Port-Royal et le jansénisme 
 


 
 
La France du XVIIème siècle, sous le règne de Louis XIV, se veut clairement catholique. Etant donné que le roi tire son pouvoir du divin (d'où la "monarchie absolue de droit divin"), il est pour lui primordial d'avoir sous son règne un catholicisme unifié. Les mouvements dissidents comme le jansénisme, le protestantisme, le quiétisme, etc sont donc un obstacle à la stabilité de son règne. 
 
 


 
 
Mais qu'importe, penchons-nous un peu plus avant sur l'un de ces mouvements dissidents: le jansénisme. 
 
 
Courant se basant sur la doctrine de Saint-Augustin, le jansénisme se distinguait du catholicisme par son hostilité envers les jésuites et sa position sur la Grâce divine et la liberté de l'homme. 


 
 
En effet, au cours des siècles, l'homme a toujours été soucieux du Salut de son âme. La question théologique étant alors de savoir dans quelle mesure la Grâce de Dieu (où Dieu est le seul décideur du sort des âmes après la mort) peut influencer sur le Salut ou dans quelle mesure la liberté de l'homme peut influencer sur le Salut (où l'homme peut, par ses actes, accéder au Salut).  
 
 
 
La balance entre "liberté" et "grâce divine" avait toujours été plus ou moins en équilibre jusqu'à ce que certains se mettent à casser cette conception en agrandissant le rôle de l'une ou l'autre notion dans le processus du Salut de l'âme. 
 
 
 
Les jansénistes agrandissaient le rôle joué par la Grâce divine et critiquait les jésuites pour leur vision du Salut basée sur la liberté de l'homme dans ses choix et ses actes. 
 
 
 
Ces jansénistes, ayant pour haut lieu l'abbaye de Port-Royal, ouvrirent des écoles, des orphelinats, etc. Progressivement, une tendance se dessina au sein du mouvement et amena certains d'entre les jansénistes à s'isoler de ce monde dirigé par une royauté qui ne les aimait guère et des jésuites trop loin de leur conception du monde. On nomma ces jansénistes les "Solitaires" de Port-Royal.  
 
 
 
3) L'homme 
 
 


 
 
Après ce bref résumé historique (très succin), voyons un peu ce qu'il en est de l'homme en lui-même... 
 
 
 
 Né en France à La Ferté-Milon en 1639 et mort à Paris en 1699,  ce dramaturge français est considéré comme l'un des plus grands auteurs de tragédies de la période classique. 
 
 
 
Très vite, Racine devient orphelin et est éduqué par les Solitaires de Port Royal. Il y reçoit une éducation littéraire et religieuse mais développe des rapports conflictuels avec le jansénisme.  
 
 
 
Evidemment, faire des pièces de théâtre pour Louis XIV n'était pas la meilleure voie pour entretenir de bons rapports avec les jansénistes. 


 
 
En 1667, Racine s'impose avec sa tragédie nommée Andromaque et continue sur sa lancée avec Les plaideurs, Britannicus, Bérénis et d'autres encore (voir liste des œuvres à la fin). 


 
 
En 1677, Racine renonce au théâtre pour le roi et se réconcilie avec Port-Royal. Cependant, en 1689, Madame de Maintenon qui avait ouvert un établissement où l'on recueillait de jeunes filles pauvres demanda à Racine de créer des tragédies. Il en créera deux qui se nommeront Athalie (1689) et Esther (1691), qui seront véritablement ses dernières tragédies.  


 
 
Notez la fulgurance de la période de création des tragédies de Racine qui dura une dizaine d'années (1664-1677) + 1689 et 1691. Contrairement à la longueur du processus de création de Corneille. Mais je ferai aussi un brin de culture sur lui... 
 
 
 


4) Les œuvres de Racine 
 
 
 
 
La Thébaïde ==>  21 juin 1664 
 
 
 
Andromaque ==> 17 novembre 1667 
 
 
 
Les Plaideurs ==> novembre 1668 
 
 
 
Britannicus ==> 13 décembre 1669 
 
 Bérénice ==> 21 novembre 1670 
 
 
 
Bajazet ==> 1er janvier 167213 
 
 
 
 Mithridate ==> 23 décembre 167214 
 
 
 
Iphigénie ==> 18 août 1674 
 
 
 
Phèdre ==> 1er janvier 1677 
 
 
 
 Esther ==> 26 janvier 1689 
 
 
 
Athalie ==> 5 janvier 1691 
 
 
 
 
 PS: je ferai un brin d'analyse sur l'oeuvre de Racine dans une autre rubrique car je n'ai pas le temps ce soir. 
 
 
 
 
 ++ 
 
 
 
 
 
 
 

_________________
~Peut-être un fou n'était-il qu'une minorité réduite à l'unité~ Georges Orwell "1984"


Dernière édition par Bis le Dim 6 Oct - 19:38 (2013); édité 2 fois
Dim 6 Oct - 19:23 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 19:29 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Oh c'est tout bien présenté, avec des jolis liens et tout Okay


Personnellement j'ai beaucoup aimé Andromaque, avec cette fameuse citation "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos tête?" Je l'ai étudié au lycée mais c'est encore tout frais pour moi ^^
Pis, y a Phèdre aussi que j'ai lu ..
_________________
Rafistoleuse
Dim 6 Oct - 19:29 (2013)
Auteur Message
Bis
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 24 Sep 2013
Messages: 88
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 19:35 (2013)    Sujet du message: Un brin de culture Répondre en citant

Yep! Merci, j'ai eu pas mal de problèmes avec les espaces lors du post du message. Je me suis arraché les cheveux  Mad


Oui, "Phèdre" je l'ai vu au théâtre. La pièce est bien mais ce n'est pas ma favorite. "Britannicus" est ma préférée car Néron est surement l'un des pires psychopathes de toute la littérature et de l'Histoire: "J'embrasse mon rival mais c'est pour mieux l'étouffer".


Je n'en ai pas lu d'autres mais je m'y mettrai dès que je pourrai. J'adore Racine. Tellement pessimiste et pourtant tellement beau dans son écriture...
_________________
~Peut-être un fou n'était-il qu'une minorité réduite à l'unité~ Georges Orwell "1984"
Dim 6 Oct - 19:35 (2013)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:47 (2016)    Sujet du message: Un brin de culture

Aujourd’hui à 12:47 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Divers

Page 1 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield