S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Thank you very much, Satan

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°41 à 50 » Défi n°48
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Benethar
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 128
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Mer 9 Juil - 20:39 (2014)    Sujet du message: Thank you very much, Satan Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Texte original par La Plume du Chakal, trouvable ici.

« 
334 de la rue Thomas Disch. Nous y sommes, p’tit gars. » 

Après être descendu du véhicule, je rémunère le bonhomme, qui de suite va se garer sur le trottoir d'en face. Ses trajectoires de conduite me rappellent celle de certains astéroïdes troyens, pour ne pas employer de terme plus vulgaire que nécessaire. Il s'en va franchir le seuil d'un cabaret au nom tristement discriminatoire, « Vaut mieux ici qu'en face ». M'apercevant que j'accordais beaucoup trop d'importance à ce pauvre hêtre, je pris le chemin le plus court vers ma destination, l'immeuble en vis-à-vis.

La première impression est pour le moins décevante, mais je m'en serais douté. Sa porte, si toutefois cet amas de bois bien mal fagoté peut effectivement se targuer de porter le titre de porte, donne sur un corridor à l'allure hautement caligaresque. Je chasse une remontée gastrique indésirable au tréfonds de mon estomac, quand un nouvel élément vient parfaire l'ambiance. Je crois reconnaitre à mon grand dam la partition de guitare électrique d'Highway to Hell. En refusant de m'amuser de l'ironie de la chose, je m'efforce de faire le vide dans ma tête et continue ma progression, tout en regrettant sincèrement d'avoir accepté son offre. Je sais, mon multi-tasking n'est plus à prouver.

Une nouvelle parodie honteuse de porte. Je donne quelques coups dans le boqueteau, et aucune réaction. Avec un volume pareil, aucune chance de toute façon qu'on entende quoi que se soit depuis l'intérieur. Alors que je suis en plein action pour tirer la chevillette, la porte en entier chuta. En plusieurs morceaux. Levant les cieux vers le ciel, Charles Perrault, je te fais mes excuses les plus sincères. Oui, je sais, je fais preuve d'une imagination débordante pour faire apparaître le ciel en lieu et place de ce plafond turpide et putride. Magnifique anagramme, dis-je, me complimentant moi-même. Quoi que, la couleur du plancher n'est pas si éloignée du bleu que cela, les troues ici et là peuvent faire office de cumulonimbus en colère, les toiles d'araignées de cirrocumulus, les arachnides elles-même d'oiseaux, les tâches diverses et variées de stratus à différentes étapes de l'acceptation de leurs propre décès, qui, je l'espère vivement pour eux, arrive le plus tôt possible. Enfin, je vais certainement trop loin dans la métaphore. La musique cesse, j'aperçois au fond de la salle une dam... une femme d'un certain âge. Remarquant la surabondance d'alcool et de matières à fumer dans la simili-geôle, tout en notant à contrario la carence locale d'entretien globale, je me dis qu'elle est l'exemple parfait d'une relation de cause à effet.

« Enchanté. Je me présente, je suis… »
« Je sais qui vous êtes, jeune homme. Je suis Janis, la logeuse. Je suis ravie de vous accueillir parmi nous. Z’êtes drôlement impressionnant dites donc, avec vot’ long manteau là, c’est quoi ? Du velours ? Et puis ces bottes, ces tissus brodés d’or qu’vous portez partout sur vous, z’êtes bien mis, jeune homme. »
« Heu... Merci. »
« Z’avez plutôt une bonne gueule, jeune homme. J’ai comme qui dirait de la sympathie pour vous. V’nez avec moi, j’vais vous faire voir vot’ piaule.»
« Je... vous en... heu... saurais gré. »

Je fais mon possible pour ne pas que mon dégoût ressorte de manière trop visible, sans grand succès à mon avis. J'avais bien sentie l'embrouille venir, mais pas de cette manière-là. Elle me dépasse, et se dirige vers l'escalier du couloir précédent, que je n'avais pas remarqué, pour une raison inconnue. Son état de délabrement aurait pourtant dû me sauter aux yeux, tant sa faune, et parfois même sa flore, pourraient faire pâlir de jalousie l'Amazonie. Bon, soit, j'exagère un peu. Un peu, seulement. Une nouvelle cacophonie retentit alors, celle des cris d'exaspération des marches du-dit escalier au contact avec nos pieds. Le plus surprenant, c'est qu'aucun cri n'est semblable à un autre. Je crois que je vais imputer cela à la faune et flore précédemment mentionnée, pour couper court à ma fugace recherche de réponses, lesquelles pouvant s'avérer, j'en ai peur, plus effroyable que les questions. C'est alors que certains occupants nous font l'insigne déshonneur de nous honorer de leur présence au fur et à mesure de notre ascension, confirmant mes suppositions. Au moins, la fameuse expression « Donner de la confiture aux cochons » n'a aucune chance d'être employée à leur encontre, tant ils récoltent ce qu'ils ont semé.

Nous arrivons au dernier étage, espérance brisée. Je pénètre dans mon nouveau logis après une ouverture difficile, que la logeuse justifie par le fait que le précédent occupant n'a pas eu le temps de s'en occuper car il avait trop de travail, et je ne commenterais pas la situation pour ne pas commettre le pêché de répétition, tant le vocabulaire me manque. Je remarque toutefois quelques bouteilles pleine – probablement la même espèce de liquide que chez la logeuse – qui trônent fièrement sur la table au centre, sans doute un cadeau d'accueil, je décide de la lui offrir, prétextant que je ne bois pas d'alcool. Je constate alors la disparition d'une lueur d'espoir dans ses yeux, qui provoquent l'apparition d'une étincelle de soulagement dans les miens. Suite à cela, elle tourne les talons et sort de la pièce.

Prenant un peu temps pour une réflexion intérieure aussi fructueuse que finalement éphémère, je prends une décision. Il n'est pas question que je reste le moindre instant superflu dans cet endroit, quitte à rôtir dans je ne sais quel chaudron. Redescendant en quatrième vitesse en me bouchant les organes auditif de mon mieux, je franchis l'embrasure d'entrée et me délecte alors de l'air saint et pur de l'extérieur. Franchissant les limites de la propriété, je commence à marcher dans la direction par laquelle je suis venue, mais en sens inverse. J'entends alors un moteur, et le chauffeur de tout à l'heure, au volant du même taudis, se met à me suivre en ricanant. Je décide de l'ignorer, et continue sur ma lancée. Tout à coup, je m'écrase sur un nom de dieu de mur invisible, manquant au passage de me briser le nez, et chute à la renverse. J'entends alors un moteur qui se coupe et une voix aussi malsaine que sombre et lugubre, une voix qui n'appartient pas au chauffeur, une voix qui Lui appartient, avec un mélange certain de sadisme et d'amusement, qui me souffle à l'oreille :

« Chose promise, chose due. » 





P.S : Outre le défi, j'espère, Chakal, que tu apprécieras l'hommage! Bon anniversaire en avance!
Mer 9 Juil - 20:39 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 15:09 (2014)    Sujet du message: Thank you very much, Satan Répondre en citant

Bon déjà, je te remercie de t'être jeté dans l'arène. Ça donne l'exemple, et j'aurai au moins un gagnant ^^


Concernant le texte, je trouve que c'est un excellent choix d'avoir pris jackal. Avec sa plume si particulière, écrire son texte à ta sauce te procurera forcément ton identité. Mais en plus, tu as su rendre ton identité encore plus flagrante!! On reconnaît parfaitement ton style spontané avec tes vannes et tes références. Donc pour ça, c'est parfaitement rempli.


Après j'ai eu peur que tu n'apportes rien de réellement nouveau, mais ya ta chute, ta propre chute, pas forcément claire, mais qui a le mérite de vraiment transformer le texte initial. Donc pour tout ça, bravo!
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 10 Juil - 15:09 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 12:30 (2014)    Sujet du message: Thank you very much, Satan Répondre en citant

Le texte original de Jackal m'avait donné du fil à retordre et le tien rentre très bien dans ce que j'appellerai désormais "Le Thomas Disch Effect". Ce sentiment où on lit un texte où l'on en comprend les mots, le sens des phrases mais où en ressort en se disant mais WTF tellement c'est barré !

Du coup, je ne sais pas trop quoi dire parce que j'ai eu le sentiment de relire une seconde fois le texte original. Le ton est sensiblement le même, même si tu y as mis ta patte personnelle - soit dit en passant, toujours aussi croustillante et amusante - je n'ai pas complètement décroché du texte de Jackal. C'est une excellente imitation pour moi (à prendre comme un compliment parce que j'en serais bien incapable) mais j'aurai peut être aimé que tu emmènes l'idée de ce purgatoire ailleurs ou que tu adoptes un autre registre, un autre point de vue... m'enfin je dis ça... je trouve que tu as fait un sacré boulot et je suis contente de ne pas être "Mo'" cette semaine
Sam 12 Juil - 12:30 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Benethar
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 128
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Dim 13 Juil - 02:27 (2014)    Sujet du message: Thank you very much, Satan Répondre en citant

Bah ça correspond à l'idée que je me fais du remake, on change un ou deux trucs et on voit ce que ça fait. Là, l'idée de base c'était de changer le personnage de Chakal. Dans son récit, je dirais que c'est un bad-ass un peu basique. Là, je me suis dit en lisant le thème du défi 'Et si le personnage qui arrive dans l'immeuble était un espèce de noble, avec tout les clichés qui vont avec ?" Donc il prend les gens de haut, il se moque, il fait (enfin, essaye de faire xD) des images stylés avec un vocabulaire soutenue, et c'est ce qui fait qu'à la fin il accepte pas et décide de fuir même si ça signifie trahir le Diable. Sauf qu'il peut pas ^^ Don't mess with Satan, la morale du jour xD

Si on change trop de choses, bah le lien avec le texte original disparait, mais si on change pas assez, bah c'est du plagiat ou du foutage de gueule, donc c'est pas simple ^^

J'ai donc, oui, quasiment pas changer l'esprit de base du récit de Chakal, que j'avais vraiment beaucoup aimé. Ta remarque est tout à fait pertinente, mais c'est voulu ^^ Et merci, d'ailleurs, l'impression que tu décris est exactement ce que j'ai voulu faire, une légère transformation du texte original, pas plus. C'est pour ça que les répliques de la femme comme le déroulement de l'histoire sont inchangés, avec même des clins d'oeil à celui-ci. Je suis personnellement très content du fait que comme il boit pas d'alcool, elle peut pas lui proposer de boire avec lui avec un air malicieux ^^ J'ai beaucoup rigolé en écrivant ce passage. Cela me permet de garder un lien fort avec le texte original et même de jouer avec, ce que je trouve personnellement très intéressant. En fait, en ce qui me concerne, un remake n'a aucune valeur tout seul, puisqu'en fait, il ne crée rien, ou très peu. Il n'a d'intérêt que parce que l’œuvre original en a. C'est la logique (bonne ou mauvaise, là n'est pas la question, chacun décidera ^^) qui m'a guidé pour la rédaction de ce récit. Je dois dire que dans d'autres circonstances, par rapport au remake (je pense à Total Recall récemment par exemple), mon point de vue peut varier.

C'est ma vision du défi, et chacun appréciera ou n'appréciera pas.
Dim 13 Juil - 02:27 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:06 (2016)    Sujet du message: Thank you very much, Satan

Aujourd’hui à 08:06 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°48

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield