S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
A la vie

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°51 à 60 » Défi n°52
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 24 Aoû - 17:40 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?




Je les ai rencontré presque par hasard, bien que je n'y crois pas, au hasard. Pour moi tout est écrit dans cette encre noire qu'est le destin.
Un jour, je suis passé à côté deux et j'ai tout de suite ressenti le lien qui les unissait. L’odeur si épaisse et sucrée de l'amitié, la vraie celle qui est encore plus forte que le sang.
Je me suis mis à les observer, à scruter les recoins de leurs âmes, à dévorer leurs secrets avec appétit.  Poussé  par la curiosité , enfin j'imagine ou peut être par amusement, j'ai voulu les connaître. 
Le temps est si long et je m'ennuie si souvent. 
Ils sont comme un bouquet de fraîcheur,  huit jeunes gens,  remplis de ce bonheur poisseux que d'être jeune.
Toujours ensemble, ils voyagent d’un endroit à un autre avec insouciance. 
Ils se retrouvent souvent sur la terrasse d’un café,  leur verre de soda à la main. Leur rire dérive dans l'air comme des bulles insolentes qui viennent éclater au nez de leurs voisins de table constipés par la vie. Ceux là leur lancent alors des regards noirs avec en sous titre "sales petits cons".
Mais ils s’en foutent, ils rient encore plus fort, criant "à la vie" à chaque nouvelle tournée. 
Parfois ils se libèrent du carcan de la ville et vont se regrouper sur une falaise, avec le vent qui fouette leur visage et qui emporte leur mots.
Pour dire la vérité je me lasse de les observer. C’est un véritable bal de sentiments mielleux,  d’accolades, d’histoires usées par le nombre de fois qu'ils les racontent.
Pour mon plus grand bonheur j'ai décelé au fond de leur mémoire un secret, qui étrangle leur coeur et brouille leur entrailles.
C’est presque rien, une broutille.  Une erreur poussée par la jeunesse et l'esprit chevaleresque.  
Un mauvais garçon a agressé l'une de leur amie, Annie.  La douce Annie si fragile qui aime à chaque battement de cils un nouveau garçon.  C’est une jeune fille prude, elle aime être aimer, mais pas plus, pas encore.
Quand ses amies Laure et Astrid ont appris ce qui s'était passé, elles en ont tout de suite parlé aux garçons de la bande.
Stephane, l’amoureux secret de cette chère Annie, a appelé à la vengeance,  il veut que justice soit fait maintenant.
Armés de leur colère,  ils sont allés voir le jeune homme. Ils l'ont bousculé un peu, deux ou trois coups de poings ont été lancé,  sans oublier des insultes gracieusement offertes par les participants. Ensuite est arrivé le geste de trop, une simple bousculade,  un peu trop forte, une perte d'équilibre.  Le bruit sec du crane heurtant le sol me rappelle étrangement le bruit d’une noix de coco que l'on brise pour en boire le lait.
Ils ont paniqué, compréhensible je suppose, puis ils ont vérifié son pouls.  Son absence a déclenché une panique amusante de cris, de larmes, de silences bien trop lourd pour eux.
Ils n'ont pas appelé la police, non ils ont préféré faire disparaître le corps. En faisant cela ils pensaient très certainement faire disparaître la vérité et leur responsabilité.  Comme je l'ai déjà dit ils sont jeunes et ils agissent comme tel avec insouciance et mépris.
Après ils ont repris leur vie, avec moins de rires au début,  mais aujourd'hui ils se croient forts, intouchables, peut être même pardonnés pour leur pécher. 
Mais je ne suis pas du genre à pardonner, voir à oublier.
Je suis, celui à qui appartient le droit de mort.
Ils ont joué mon rôle, maintenant ils vont jouer mon petit jeu, pour me divertir. Ils sont, pour moi tous égaux dans le crime je les ferais donc tous égaux dans la récompense. 
Je suis devenu leur ombre, parfois je les caresse dans un long frisson sur leur échine. 
Je les ai laissé se débattre,  renforcer leur lien encore un plus chaque jour, leur indépendance des uns sur les autres.
Parfois il m'arrive de suspendre un regard d'envie,  une colère étouffée,  la rouille d’une amertume.
Le temps passe avec monotonie au milieu de leur petite et ridicule vie.
C’est comme écouter la même chanson encore et encore, même si on l'aime bien au bout d’un moment ça tape sur les nerfs. 
Un soir je suis venu à eux sous l'apparence d’un homme cherchant un peu de compagnie sur la falaise. 
Un peu de weed pour briser la méfiance,  un petit air triste au fond des yeux et me voilà pour un soir accepté dans leur fraternité. 
On rit, on se raconte des anecdotes, des blagues. La nuit est douce, reposante, ils se sentent bien, en confiance.
On parle de tout et de rien.
J’amène discrètement la conversation sur la responsabilité, la justice. Un léger malaise s'installe,  comme une pierre dans leur chaussure ou une punaise. Les silences se poursuivent et durent. Ce sont des silences qui glacent jusqu'à la moelle, là où pourrissent les secrets inavouables.
Les rires se sont tus. Le crépitement du feu les fait sursauter.
Leur culpabilité les fait suer, douter.
Je me révèle enfin.
Je vais jouer cartes sur table avec eux.
Je me suis drapé de ténèbres, j'ai allongé les ombres et refroidit le vent.
Mes doigts décharnés les montrent un à un, soupirant un "coupable". Ils savent de quoi je parle, ils ne disent pas un mot. Au fond deux ils savent que ce jour viendrait, ils ignoraient seulement qui frapperait à la porte de leur âme. 
Mais je ne suis pas insensible, ni monstrueux malgré tout ce que l'on pense de moi.
Tous ne devait pas mourir,  non, un seul me suffit.
Une vie pour une vie, c’est raisonnable non?
Ils doivent maintenant choisir qui va se sacrifier pour leur bien.
J'ai juste mis une condition je dois être présent quand cela arrivera.
Ils ont un mois pour décider. 
Je les ai prévenu de ne pas essayé de me doubler. Si ils osent je réclamerai alors plus qu'une vie avec mes propres termes de souffrances.
Ils n'ont pas refusé,  ni même essayé de négocier.  Non, ils ont tous accepté,  mais ils n'osent pas l'avouer.  Ils préfèrent le silence à la vérité, encore une fois. 
Une simple bourrasque de vent et me voilà disparu sous leurs yeux incrédules. 
Pendant les premier jours qui ont suivit notre rencontre,  ils ont débattu comme des politiciens, jamais d'accord sur le comment pour exécuter ce que je leur demandais.
Puis  Jérôme a lancé "pourquoi ne pas faire une courte paille comme ça on aura tous la même chance".
Ensuite est venue l'idée incroyable d’un duel au pistolet, intéressant,  vraiment intéressant. 
Bien sûr ils n'en ont pas.
Dans un fracas du tonnerre je réapparais devant eux.
Je leur promets que je leur fournirai les armes et que je viendrais moi même leur donner le jour de leur jugement.
Le mois vient de finir. Ils se sont gorgés de leur amitié,  de leurs souvenirs si futiles.
Ils ont même été jusqu'à passer leur dernière journée sur la falaise ou je les avais accosté. 
Je voulais me fait discret alors sous l'apparence de l'homme de notre rencontre,  je leur apporte les jouets de leur apocalypse. 
Le sort en est jeté. 
Michel et Éric se font face, avec plus de calme que je ne l'avais imaginé. 
Au moment même où je crie feu,  je me suis demandé pourquoi ils n'avaient pas tout simplement refusé ma proposition. Surtout que j'aurais accepté.
Après tout je suis la Mort et c’est moi qui décide qui vit ou meurt.
Je l'ai déjà dit je ne crois pas au hasard. 
 D'ailleurs j'ai été très heureux de faire votre connaissance,  je suis sûr que l'on se reverra très bientôt pour un autre petit jeu.






_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 24 Aoû - 17:40 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 24 Aoû - 17:49 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Héhé !
Tu es la première à parler de l'homme qui apporte les armes ! C'est très intéressant de voir ça sous cet angle ^^
et petit à petit on devine que cet homme n'en est pas tout à fait un, on connait la raison de ce duel, de quoi assouvir ma curiosité. ^^

J'aime beaucoup ce passage à la fin
Citation:

Au moment même où je crie feu,  je me suis demandé pourquoi ils n'avaient pas tout simplement refusé ma proposition. Surtout que j'aurais accepté.
Après tout je suis la Mort et c’est moi qui décide qui vit ou meurt.
Je l'ai déjà dit je ne crois pas au hasard.


Quelle ironie !
Bravo
Dim 24 Aoû - 17:49 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 12:30 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Ahah pas mal du tout comme angle de vision ! Déjà, parler de l'avant, c'est limite de l'inédit (et donc une bonne chance de victoire, hinhin ^^)

J'ai vraiment aimé l'aspect surnaturel donné à l'histoire. J'ai vite "deviné" l'entourloupe (j'ai juste pensé qu'il s'agissait du diable et non de la mort), mais j'imagine que c'est calculé. Puis si ça l'est pas, ça ne gâche rien, j'ai aimé le savoir. Ca donne une justification tellement valable à ce geste. Puis tu t'arrêtes au même endroit que la vidéo, mais c'est suffisamment complet pour qu'on n'ait même pas besoin de savoir qui a fait office de sacrifice ^^

Puis l'interpellation au lecteur à la fin, j'ai adoré.

Bon, en gros, j'ai tout tout aimé ^^ Well done :p
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 25 Aoû - 12:30 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 14:21 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Oh ben merci, j'ai hésité à mettre le texte en ligne je pensais qu’il avait quelque chose qui ne collait pas trop avec la vidéo.  Je suis vraiment contente qu’il vous plaise  Very Happy
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 25 Aoû - 14:21 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 17:27 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Personnages : Miam une personnification, tu veux me prendre par les sentiments hein ? ^^’ Un seul personnage principal, et elle éclipse tout le monde. Elle prend toute la place et elle les rend tous insignifiants (Des sales petits cons adolescents jusqu’au mec qu’elle utilise comme moyen de locomotion).

Au début, j’avais du mal à cerner ton personnage. Je savais de qui tu parlais, c’est clair dès les premières lignes. Je l’ai trouvé psychopathe, voyeur, mais quelque chose me gênait. Son discours ne collait pas à l’image ( et je trouvais ça terrible de ma part de ne pas réussir à dépasser ça, parce que preuve en est qu’on peut faire dire aux images ce qu’on veut).

Ensuite quand j’ai compris qu’il y avait anguille sous roche, j’ai d’abord cru à la Culpabilité, mais tu l’as nommée dans le texte alors ça ne pouvait pas être ça. J’ai compris bien tard en fait, que tu parlais de la Mort (avant que tu la nommes, quand même, mais j’ai pas été bonne pour le coup ^^).
Moi j’adore jouer aux devinettes dans les textes, et j’ai trouvé ça amusant de chercher, de me tromper, et surtout relire après et voir tous les signaux évidents. Rien que ça c’était fun ! En fait jusque dans le titre, tu t’es fichue de nous De moi en tout cas, mais j’aime bien me faire avoir

L’Histoire : Comme je disais plus haut, la Mort prend beaucoup de place, prétentieuse et toute puissante qu’elle est, elle a tous les droits, c’est normal ^^ ! J’ai trouvé que la Mort était super bien incarnée. Envieuse, capricieuse, une gamine machiavélique avec une faux. C’est toujours sympa de voir comment procède la Mort, on sait jamais ça peut servir ^^ Du coup ça dédramatise complétement le côté tragique du clip. Et ça c’est un très joli coup ! Même sans penser aux autres textes, et en se basant uniquement sur le clip, c’était pas gagné de me faire rire ^^

Bon quand même, parlons de ces ados, qui se sentent coupables à un tel point qu’ils sont prêts à se donner la mort. On en revient à ce que je disais aussi chez Octobell, y a ce côté hyper extrême de l’adolescence qui en ressort, comme une urgence de vivre, de choisir, de mourir.
Ton final quant à lui, reste dans la lignée du personnage, c’est dingue, j’entends sa voix en fait. C’était rafraîchissant !

L’avant : Ah ah ben là je suis bien contente que quelqu’un ait choisi l’avant, et je réalise que maintenant, qu’écrire l’avant, c’est pas facile du tout. Surtout qu’on peut être tenté de déborder à la fin. Toi tu as su éviter le piège !

_________________
Rafistoleuse
Lun 25 Aoû - 17:27 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 18:50 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Merci beaucoup Rafi, je suis contente de voir la façon dont mon texte vous bouscule doucement bien sûr.Je voulais une Mort presque amicale mais pas trop, énervante aussi.
Merci pour ton commentaire.  
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 25 Aoû - 18:50 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 26 Aoû - 12:36 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Ah ah mais ta Mort moi je la kiffe ! Mr. Green

Tellement langue de vipère, de mauvaise foi, que c'est un plaisir
_________________
Rafistoleuse
Mar 26 Aoû - 12:36 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Mer 27 Aoû - 14:09 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

L'idée est bien trouvée. Le regard mi-las, mi-amusé, de ton macabre narrateur crée un décalage troublant avec le drame que vivent tes personnages. Tout cela est agrémenté de poésie, pour mon plus grand plaisir. Effectivement on soupçonne le narrateur d'être plus qu'un simple voyeur, mais l'envie d'en savoir plus participe au suspense.Bien joué
Mer 27 Aoû - 14:09 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mer 27 Aoû - 16:08 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

merci beaucoup Yannick
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mer 27 Aoû - 16:08 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 18:40 (2014)    Sujet du message: A la vie Répondre en citant

Je salue l'approche de l'histoire très originale et surtout le ton dėlicieusement pervers du narrateur. C'est un rėgal, j'adore.


Mention spėciale aussi pour tes formules acides.


Bref un cdc largement mėritė
Ven 29 Aoû - 18:40 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2016)    Sujet du message: A la vie

Aujourd’hui à 03:02 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°52

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield