S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
|Drabbles 2013|
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Drabbles » Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:00 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
MIROIR (Wilou) 

 
Elfie Imy

Tes phalanges, main droite, percutent ton reflet dans une violence sourde. 




Je pense Il n’y a plus de miroir. 
Je pense Il y a trop de ton sang dans le lavabo. 
Je pense Je voudrai enlever ton mal, celui qui ronge ton intérieur. 
Je pense Il n’y a plus de pansement la pharmacie est fermée. 
Je pense Et si le voisin ne se décide pas à baisser le son de sa putasse de télé, bientôt je vais sortir comme une furie et aller le défoncer. 
Je pense Ta douleur c’est la mienne. 


Je pense Je t’aime, même dans ta folie.




Rafistoleuse


Je vois ton visage et franchement tu me fais de la peine. T’es pathétique. Tu crois que tu vas pouvoir m’éviter combien de temps ? Ca fait mal hein. Ben ouais mais tu l’as cherchée, ma vieille. Admire ce que t’as fait, c’est du beau boulot. Personne ne voit la différence, mais nous on la sait. Je te dégoûte ? Tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. Tu me façonnes. Mais la solitude et la paranoïa sont de médiocres outils. Plus tu me hais, moins tu as de chance d’être aimée. Continue comme ça, idiote, tu risques bien d’être heureuse.




Christine |gagnante|


J’y ai accroché, quelques tessons d’orgueil, ils se sont polis au fil des années, par des marrées de chagrin et des revers de larmes.
Je l’ai lissé de compliments, pour que son tain réponde au mien.
Mon âme y a recherché son écho.
Je l’ai brisé trop de fois, à cause de sa franchise, cette impolitesse de me jeter sans détour, la vérité en pleine face. Je regarde, ses éclats, comme des étoiles mortes, refusant de m’accorder un vœux,
Miroir, mon beau miroir, compagnon de mes matins gris. 
Dis moi, qui est cette femme qui me regarde dans ton reflet?
_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:00 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:02 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

RACINES (Christine) 

Wilou |gagnante|


Je m’écorce, tu me branches, ta sève me monte au coeur, m’alimante. Nos feuilles se déploient, s’étirent, comme nos dix doigts. Sous ta peau, contre la mienne, la chaleur de l’été, les frissons de l’hiver. Imbriqués, nous sommes forêt. On se frotte, on s’allume, on se nourrit. Regarde tes pieds, creusés dans la terre, regarde les miens, du pareil au même. On se prend, on se chavire, on se mêle. Le ciel nous observe, entre nuits agitées et matinées torrides. Des spasmes, des soupirs, une accalmie. Et la tempête s’achève là où commencent nos racines: quelque part entre nos extrémités.
_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:02 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:13 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

MOUTARDE (Wilou) 
 


Matt Anasazi |gagnant|


Plateau de sushis pour deux, bon appétit ! »
Premier dîner avec Julien. Il me parle de cuisine, de sauce soja, de maki. En bon élève cuisinier. Comme moi, il est fou du Japon.
Puis il attrape une boule verte, m’explique que le wasabi relève les sushis. La préparation prend une couleur marron peu engageante. Il me montre comment manier les baguettes et s’exécute pour goûter son sushi au saumon.
Je mange le mien et aussitôt, le feu s’empare de ma bouche, de mes joues. Je le rassure, c’est juste le wasabi qui me brûle.
En fait, non, c’est lui.

_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:13 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:14 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant




ESPAGNOL (Matt Anasazi) 
 


Wilou |gagnante|


Il avait un accent comme dans un film de Marcel Pagnol. J'étais gosse. Je me souviens que y'avait un Breton. Un Épagneul. Blanc et cuivre. Il s'appelait Plume. Je sais pas pourquoi je pense à ça. A ça et à mon voisin, à l'époque, qui se prenait pour un Rossignol. Le genre à faire des vocalises et à vous donner l'envie de lui donner un bon coup dans les roubignoles, voir s'il chanterait moins faux après ça. Et Plume allait se planquer derrière le canapé. Mais je me souviens surtout que le type, il causait anglais comme une vache espagnole.



_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:14 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:15 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

PISTACHE (Wilou) 
 


Yannick Darbellay


Y avait, sur sa chemise, une foutue tâche de sauce barbecue. Ou de vomi. Au choix. J'ai pas tenté de savoir. Et lui j'imagine qu'il n'avait rien vu. J'en suis sûr, disons-le, parce, la honte, quoi. Non mais bon, une horreur pareille, tu la vois, tu te désapes dans la minute. Tu vires tout, et tu te mets torse nu. Pudique ou pas, tu hésites même pas ! Au pire tu passes pour un excentrique. Ensuite tu files à Milan t'acheter une nouvelle chemise. Mais faut surtout pas plastronner avec une putain de tâche...
...pistache! Je vous ai eu, hein!




Christine


Je t’avais, pourtant prévenu, sombre couillon.
Mais non, monsieur n’écoute pas, monsieur ne pense qu‘à lui. Ce que je lui dis, ça rentre par une oreille, fait un petit tour dans le vide abyssal de son esprit et ressort comme si de rien était par l’autre oreille. Tes neurones ont déserté ta vilaine caboche. Il faut dire qu’a force de te prendre des pistaches à longueur de journée ça n’aide pas, aussi. Ton cerveau est tellement imbibé qu’il doit se prendre pour un baba au rhum. Arrête de sourire comme un âne bourré!
Ca suffit! 
Moi je rentre chez maman.




Elfie Imy |gagnante|


La boule de glace pistache elle fond, dégouline sur les doigts de l’enfant qui collent. Des empreintes de doigts sur la vitre de la 406, et l’odeur de tabac froid du tonton Jean qui s’agace, mégot dans le bec, gueulant à coup de klaxon que faut qu’ça bouge leur cul les connards. 
Y a aussi à côté la tata Monique, avec sa blonde moustache et sa robe à fleurs décolorées qui sent la naphtaline. L’enfant lui s’en fout, ses doigts collant glissent sur la banquette arrière, et aussi sa tête aux tifs emmêlés, et par-delà la vitre, le décor…il file.




Matt Anasazi


J’adore le « pistachio brownie ». Peut-être mon côté californien : surf, bronzage et douceur de vivre. Ma peau hâlée toute l’année, mon corps bien entretenu et athlétique, je sais attirer le regard… et le fixer.
Après, ce que j’aime dans la vie ? M’amuser, bien sur ! Une sortie plage, un bon resto – de préférence bio ! –, un ciné mais sans le pop corn, hein !
Je vous intrigue ? J’aime assez surprendre les gens ! Aaah, c’est la fin du speed-dating ! Il faudra se revoir pour me connaitre sous la carapace.
Comme une pistache à décortiquer !



_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:15 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:16 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

BULLE (Elfie Imy) 
 
 
 
Wilou


L'emploi du temps est bien défini. J'ai observé, suivi, noté tous les horaires, tous les déplacements, avec minutie et la précision d'un coucou suisse. J'ai dessiné les plans du bâtiment, noté toutes les caméras, tous les angles. J'ai élaboré mes trajets avec soin. Mon équipement est prêt, et je sais que ça va se jouer à quelques secondes près. J'ai mes chronomètres, mes alarmes. Je n'ai plus qu'à tout mettre en œuvre. Il n'y aura probablement pas d'essai. C'est le monde qui veut ça. Il faut faire les choses, avancer. Et coincer la bulle demande pas mal de préparation !




Christine |gagnante|


C’est une perle éphémère, fait de rosée de vent
C’est un baiser téméraire dans le rire d’un enfant
C’est une paillette d’air qui vibre dans le verres des grands
C’est un pensée poussière, poudre d’idée qui n’existe qu’un temps
C’est une bulle solitaire aux couleurs des rêves changeants
C’est un souffle d’éther quand elle s’envole au firmament
C’est le sourire d’une mère, un amour enveloppé comme les plus doux des présents
C’est un asile sur terre, où nos pensées légères s’évadent librement 
C’est une aura lunaire, la nacre fragile de l’instant
Une bulle c’est un mystère et un doux claquement



_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Mar 28 Jan - 20:31 (2014); édité 1 fois
Mar 28 Jan - 20:16 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:17 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

POUDRE (Christine) 
 



Wilou |gagnante|



Elle se repoudrait le nez de l'intérieur, tapissant les parois d'un filet blanc, une narine après l'autre, pour garder une certaine symétrie et ne pas en perdre un grain. Elle rinça son miroir de poche à l'eau du robinet et le rangea entre le fard à paupières et le rouge à lèvres. Elle s'observa un peu, se sourit et quitta les toilettes du restaurant d'un pas allègre, sentant les premiers effets sur son humeur. Elle retrouva son amant à la table numéro quatre et ils se regardèrent dans le blanc des yeux quelques minutes. On aurait dit de la neige.






Yannick Darbellay



J'ai plus rien à me mettre sur le dos. J'enfile un jean, un sweat-shirt, et je m'en vais lancer une lessive à la laverie du coin. Je mets mon linge dans la machine, avant de me rendre compte que j'ai oublié la poudre chez moi. Je suis une foutue tête en l'air. J'avais aussi prévu d'aller au magasin, mais j'ai oublié ma liste de courses. Je ressors donc mon linge et je retourne à la maison. La liste est sur mon bureau. Je la vérifie, la glisse dans ma poche et je reviens à la laverie. J'ai oublié la poudre.








_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:17 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:18 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

PERSIENNES (Wilou) 
 



Christine



Les heures lourdes qui trainent sous les yeux
Dessinent des relents de regrets miséreux
Une toile où s’englue une sombre vérité
Restes de cadavres, de blessures infligées
Une ironie de charbon appliquée en emplâtre
Une trainée de tristesse aux stigmates rougeâtres
Un peu de terre friable, les restes d’une nuit blanche
Quand la lumière derrière les persiennes se fait trop franche
Un goutte à goutte de vie s’étale en rayures sur les murs
Un jaune corrosif dévoile, impudique, des gestes peu sûrs
L’air matinal, ce jouvenceau facétieux, fouette la peau du condamné
Soufflant une ritournelle glaciale sur ses paupières soudées






Yannick Darbellay |gagnant|



Les talons de Maria claquent sur les pavés de Sienne. Je l'emmène à Modène avec moi. Ma jalouse Elisa, ne me fais pas de scène. Depuis longtemps déjà sonne le glas de nos amours. Chéris le souvenir de nos caresses anciennes plutôt que de nourrir une colère vaine. Tu sais, Maria en vaut la peine. Et nous fuyons la Toscane pour nous aimer à Gêne. Garde ta rancœur abritées des persiennes. Nous quittons l'Italie pour Vienne.
Elisa, c'est loin Vienne sans toi.
À l'aube quand la folie sera fanée, à travers les jalousies tu me verras de retour à Sienne.






Elfie Imy



Persiennes font ombrage, mais en ce matin qui se lève, les particules de lumière d’un soleil or, tracent sur ta peau, le chemin.
Persiennes au zénith et la vie dans cette chambre est comme en suspens, sous la chaleur de plomb de cet été de méditerranée, ton épiderme moite et ma paume qui se colle dans ton dos.
Persiennes lorsque le soir tombe et glisse sur la façade brûlante, ton corps allongé contre le mien toujours, nos langues entrelacées, et les ombres chinoises comme des tatouages sur ta fesse droite. Persiennes comme au loin, comme voyage, comme ailleurs, comme toi.








_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:18 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:19 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

HELAS (Yannick Darbellay) 
 



ATea



Et, lasse de vivre dans cet endroit,
Elle prendrait le premier vol pour Rio de Janeiro.
Elle ne sait pas ce qu’elle trouverait là-bas.
Elle se construirait une destinée, coiffée d’un sombrero.
Elle sortirait de son chapeau ses atouts majeurs,
Et l’as de cœur lorsqu’elle apercevrait un beau latino !

Il murmurerait à son oreille tellement de douceurs
Son corps chavirerait sur des rythmes tropicaux.
Dans une chambre d’hôtel, ils recréeraient un monde
Entre désirs, boissons, passions et autre mojito,
Les mains de son amant dans sa chevelure blonde.
Hélas, elle est toujours prisonnière de cet endroit.

Jusqu’à quand ?






Elfie Imy



Hélas en regrets, par milliers, ignore-les. Hélas dévore, implore, encrasse le décor. Hélas de nos souvenirs, de l’étreinte des corps. Hélas, sans possibilité de retour, de correction des fautes, d’annulation des condamnations suprêmes. Hélas âmes infidèles, mensonges, regards à la dérobade, jouissance sur la banquette arrière en cuir. Encastrement des corps interdit, secrets confiés puis oubliés, amours griffés, étreintes volées. Hélas qui te rattrape chaque nuit, en relents puants de culpabilité. Hélas qui pèse dans le cœur et les bronches, brûle à tes lèvres, pique à tes yeux. Hélas la fin, le déchirement violent de deux être qui s’aiment. Hélas.






Wilou |gagnante|



L'eau coule sous les ponts et les espoirs cristallisés se brisent sur la réalité. On se dit que c'est bon, c'est juste un an, puis on repassera dans le coin de temps en temps, et l'éloignement ne sera pas si dangereux. On se dit que tout va bien. Puis au téléphone, on ne se dit pas que ça va mal ou qu'on voudrait passer à autre chose. Faudrait peut-être dire ces choses là. Hélas, on atterrit brutalement quand on revient, quelques mois plus tard. L'impatience de retrouver l'autre se heurte à un mur. Et, lasse d'aimer, on ferme son cœur.






Matt Anasazi



Hélène se tenait sur la muraille, regardant la flotte grecque recouvrant la mer. Elle savait que viendraient des guerriers, réclamant son retour. Exigeant réparation pour son enlèvement et la tête de son cher Pâris. Elle serait traînée devant Ménélas, qui la traiterait ainsi, d’ailleurs…
Elle ressentait la douleur des enfants, la peur des épouses, la colère des parents.
llion, Hellas, vous vous déchirerez pour mes yeux. Beaucoup mourront par ma faute…
Hélas, elle avait succombé à la passion pour le beau troyen. Pourtant, elle ne parvenait pas à s’en vouloir.
Hélas, les Dieux devaient choisir entre vous, Ilion ou Hellas.








_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:19 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:21 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

MOUCHOIR (Wilou) 
 

 
 
Matt Anasazi |gagnant|




Yes, Please ! For the "mouchoir" !



Adieu foulard, adieu madras… Merde, cette chanson, je la déteste ! Avec sa nostalgie des Antilles coloniales, son côté touristique et ses danseuses traditionnelles au sourire commercial. Il ne manque plus que le musicien au chapeau Bakoua et son verre de punch avec le miel et le citron, et la carte postale est complète ! Je hais cette image d’Epinal, estampillée « Office du tourisme ».
Pourtant, maintenant, cette chanson, mes amis qui m’attendent à l’aéroport, l’émotion est trop forte et je chiale !
Une danseuse me tend un mouchoir… en madras ! « Bienvenue en Martinique, monsieur ! »






Christine



Mon Jean est parti, mon mouchoir sur le cœur. Celui que j’ai inondé de baisers et de larmes pour qu’il pense à moi, là-bas.
Mon, si gentil et si doux, Jean, mon bel amour, mon valeureux paysan.
Il est parti sabots aux pieds, fourche à la main vers une bataille qu’il ne comprend pas vraiment.
Lui, il aime l’odeur de la terre, voir paitre ses bêtes dans les prairies. Il aime m’attraper par la taille et me soulever comme un fétu de paille.
Mon Jean est tombé au champs de nos pleurs.
Mon mouchoir s’est imbibé du sang d’un innocent.








_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:21 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:22 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

TRAMWAY (Matt Anasazi) 
 

 
 
Elfie Imy |gagnante|




Dans le tram, les amoureux se tiennent par la main et collent leur front à la vitre. Dans le silence électrique de la machine, les âmes partent en rêves et font la liste des courses et des trucs à ne pas oublier. La clochette signale l’arrêt, puis le début d’un autre voyage. Sur le grand pont de pierres, le tram défie le fleuve sauvage secoué de violents courants contraires. Une vieille dame met sa canne entre ses genoux, un enfant pleure, un garçon siffle, une étudiante s’endort, un voyageur sans ticket et moi, dans cette foule instable, je te cherche.



Wilou



Ils se regardent brièvement, détournent les yeux, puis cherchent l'autre. Ils se sourient, timidement. Elle rougit peut-être. Il hésite à lever la main pour lui faire un signe. Hello. Ils sont un peu seuls, au milieu des autres. Ils se sont remarqués, et plus rien n'a d'importance. Un doute. Est-ce bien à elle qu'il sourit ? Puis leurs prunelles se retrouvent de nouveau. Ils ont l'élan dans le cœur. Les portes se referment. Les trams démarrent. Ils se regardent s'éloigner l'un de l'autre à travers les vitres. Et une main se serre sur un genou. Quel est ton nom ?



Linelea



Elle court, son cœur bas à tout rompre, il en va de sa vie, de son futur. Ses jambes lui font mal, ses muscles vont se tétaniser, et refuser de fonctionner. Son texte coincé sous son bras glisse, elle le replace à chaque fois d’un petit cout de coude. Elle ne peut pas se permettre de manquer l’heure, lui ne sera pas indulgent, il donne rendez-vous à un horaire pas à un autre. Elle le sait, elle y est presque, elle arrive. C’était moins une, elle monte dans le wagon du tramway, elle n’arrive pas en retard chez son éditeur.




_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:22 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:43 (2014)    Sujet du message: |Drabbles 2013| Répondre en citant

 137 drabbles postés depuis le début ! 

Christine a totalisé le plus grand nombre de victoires, c'est à dire 8 !  

_________________
Rafistoleuse
Mar 28 Jan - 20:43 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:07 (2016)    Sujet du message: |Drabbles 2013|

Aujourd’hui à 20:07 (2016)
Poster un nouveau sujet  Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.   Jetez l'encre ! Index du Forum » Archives

Page 3 sur 3
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield