S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Défi n°56

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°51 à 60 » Défi n°56
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pita 2707
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 10 Sep 2014
Messages: 11

MessagePosté le: Jeu 25 Sep - 17:09 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Son histoire… 
  
J’ai cru que je n’y arriverais jamais ce matin. Le réveil qui ne sonne pas, les clés de la voiture qui jouent à cache-cache, plus de place sur le parking de la gare, le train en retard et un mal de crâne à vous déboiter les dents. Non, manifestement, ce n’est pas mon jour ! Et vu que je suis garée sur une place réservée aux livraisons, je suis bonne pour une amende. Franchement, il y a des jours comme ça où je devrais rester couchée, j’y gagnerais surement plus. Mais bon, tout travail mérite salaire et moi, de ce salaire, j’en ai besoin… Alors, au boulot ma vieille, t’as du pain sur la planche et à voir ton bureau, y’a quelques dossiers qui se sont ajoutés à la pile déjà bien haute de la veille. Le temps de prendre un petit café bien sucré et puis je me lance. Deux dossiers jaunes, un dossier rouge et une bonne dizaine de dossiers bleus. Le bleu, c’est pour les divorces et autant dire qu’il y en a un paquet, de divorces. À croire que les gens se marient trop tôt, sans même se connaître, sans vraiment s’aimer et qu’ils mettent toute l’énergie -qu’ils n’avaient pas pour sauver leur mariage- à s’acharner sur l’autre au moment du divorce. C’est surprenant de voir à quel point ils en ont de l’énergie quand il s’agit d’abattre l’autre… l’autre con, l’autre folle, l’autre pourri(e), mais plus jamais l’autre moitié. C’est absurde toutes ces personnes qui se détestent autant alors qu’il fut un temps, pas si lointain pour certains, où ils partageaient le même lit, la même vie, les mêmes amis et parfois les mêmes rêves. Enfin, dieu soit loué, je ne suis pas mariée et ce n’est pas demain la veille que je vais y penser, avec tous ces dossiers bleus qui stationnent en permanence sur mon bureau. Ensuite, viennent les dossiers jaunes, ceux-là, ils ne sont pas bien méchants, arnaques en tous genres, vols et petits délits caractérisés. Pas de quoi stimuler mes synapses en manque d’excitation. En revanche, j’aperçois un dossier rouge au milieu de la pile. Attention, le rouge, c’est du sérieux, du lourd, du coriace. Il faut avoir le cœur bien accroché et ce n’est pas donné à tout le monde. Non, c’est certain, les dossiers rouges maltraitent ceux qui ont le malheur de les ouvrir. Moi, au contraire, ce sont mes préférés. Ils traitent des crimes. Il faut dire qu’à l’université, le droit pénal était ma matière de prédilection et aujourd’hui, dès que je vois un dossier rouge, je me jette dessus et l’ouvre avec avidité. Ma journée va enfin prendre une tournure intéressante. Ce n’est pas trop tôt ! Mon enthousiasme est à son comble lorsque j’ouvre le procès verbal d’audition de la victime. Comme à mon habitude, je zappe la première page, elle reprend les noms, date et heure et tout le bla-bla administratif. Non, moi ce qui m’intéresse, ce sont les faits. En lecture rapide, je cherche des yeux la première phrase qui pourra me mener directement à l’essentiel : le témoignage de la victime. Après quelques secondes de recherche active, je tombe enfin sur le passage tant attendu :  
« Audition du 25/05/2014, 15h34 : enfant Ambre XXX, âgée de 7 ans 1/2 
En présence de Madame D.XXX, Pédopsychiatre désignée par le Juge.  
NB : vu que l’enfant, profondément perturbée, a perdu momentanément l’usage de la parole, la psychiatre ici présente, Madame D.XXX, s’adresse à son doudou, un nounours bleu partiellement déchiré et tâché de sang, qui sera, suite à cet interrogatoire, mis sous scellé pour preuve.  
Mme D. : Dis-moi Ambre, est ce que ton doudou pourrait nous raconter ton histoire ? Est-ce qu’il pourrait nous expliquer ce qu’il t’est arrivé ce matin ? » 
Nous notons que l’enfant Ambre fait signe de la tête, approuvant la proposition de Mme D. Cette dernière s’adresse donc au doudou de l’enfant.  
Mme D. : Dis-moi nounours, aurais-tu un nom ?  
Nounours : Je m’appelle Pluche.  
Mme D. : Enchantée Pluche ! Moi, je m’appelle Candice et je suis là pour t’aider et pour aider Ambre. Pourrais-tu me raconter ce qu’il est arrivé à Ambre ce matin ?  
Nous notons que l’enfant se met à parler. 
Nounours : Est-ce qu’elle va être punie, Ambre ?  
Mme D. : Non, tu n’as pas à t’inquiéter, personne ne sera puni. Ambre et toi êtes en sécurité ici et personne ne pourra vous faire de mal. Je t’en fais la promesse Pluche.  
Nounours : D’accord.  
Mme D. : Vas y Pluche, je t’écoute.  
Nounours : Lorsqu’on s’est levés ce matin, Ambre et moi, maman n’était pas là. Elle avait laissé un mot sur la table mais comme on ne lit pas très bien avec Ambre, c’est son papa qui nous a lu le mot. Y’avait écrit « je serai de retour ce midi pour manger, je t’aime, maman ». Alors comme le papa d’Ambre était devant son ordinateur et qu’il n’aime pas qu’on le dérange quand il travaille, on a décidé avec Ambre de se faire le petit-déjeuner. On aime bien manger des céréales au chocolat le matin, avec du lait bien chaud. La maman d’Ambre, elle est très gentille, elle nous avait montré comme faire marcher le micro-ondes au cas où. Elle avait dit « surtout, tu fais très attention de ne pas dépasser le chiffre 1 :00 que tu vois sur l’écran vert et tu fais aussi très attention de ne pas te bruler avec le lait chaud ». Ambre est très maligne et elle apprend vite. Tout s’est passé comme sur des roulettes et nous avons pu déjeuner devant notre dessin animé préféré « les zinzins de l’espace ». Après, on est monté dans la salle de bains pour se faire la toilette. Maman nous a bien expliqué comment se laver correctement : bien passer le gant derrière les oreilles et bien frotter ses dents aussi, pendant une minute. On était en train de rigoler tous les deux devant le miroir à faire des grimaces lorsque le papa d’Ambre est entré, sans frapper. Il avait un drôle d’air et il sentait mauvais. Maman dit souvent qu’il boit trop mais, je ne crois pas que boire trop d’eau ça fasse sentir mauvais de la bouche. Elle nous a dit qu’elle nous expliquerait plus tard, quand on serait grand. Et puis le papa d’Ambre, il a commencé à se déshabiller aussi. Normalement, chacun doit se laver l’un après l’autre, jamais ensemble. C’est une question d’hygiène dit maman. Mais le papa d’Ambre il a dit que pour cette fois, ce ne serait pas grave. Que des fois, on pouvait faire des ex…ex…exceptions. Il n’est pas méchant son papa à Ambre, mais il est bizarre et des fois, il crie beaucoup sur maman. Moi, il me fait peur souvent mais je ne le dis pas à Ambre, je ne veux pas qu’elle s’inquiète. Du coup elle s’est dépêchée Ambre pour ne pas déranger son papa dans la salle de bains. Elle n’aime pas le mettre en colère, après il crie sur elle. Mais en général, il aime bien lui faire des bisous et des câlins. Ambre me dit qu’ils piquent ses bisous mais que c’est pas grave, c’est son papa. Ce matin, son papa il lui a demandé de rester avec lui, pour discuter de choses et d’autres a-t-il dit. Et puis pendant qu’il enlevait son pantalon, il lui a dit un truc du genre « tu vas être sage et tu vas faire un gros câlin à ton papa ». Ambre, elle, elle l’aime son papa et elle n’est pas contre les câlins, surtout quand ils sont rares. J’ai trouvé ça étrange quand il s’est mis tout nu devant elle, parce que maman dit toujours que c’est de l’intimité d’être tout nu, on ne le montre pas. J’aurais bien aimé lui dire à Ambre pour qu’elle le rappelle à son papa, mais entre temps, il m’avait jeté contre la panière grise, celle pour de linge sale. Maman, elle dit que le gris c’est pour se rappeler que c’est sale, comme ça on oublie pas. Du coup, j’ai fini par terre, loin des bras d’Ambre et je n’ai rien pu lui dire. J’aurai bien aimé lui dire de fuir très vite lorsque je l’ai entendu pleuré, puis crié, puis pleuré encore. Mais elle était trop loin. Ça fait pas mal d’habitude les câlins, mais là, c’était étrange, Ambre n’arrêtait pas de lui dire « aie, papa, ça fait mal, papa, arrête, papa, arrête, s’il te plait » mais, il n’a pas arrêté. Elle l’a supplié, mais il a continué. Je le déteste son papa à Ambre, je voudrais qu’il soit mort, il lui a fait mal et elle a beaucoup pleuré. Je n’ai pas réussi à la calmer, j’étais trop loin d’elle… j’ai crié son nom, mais elle ne m’entendait pas. Ambre, Ambre, Ambre,…  
C’est à ce moment là que maman est entrée dans la salle de bains et qu’elle a poussé un hurlement. Je ne l’avais jamais entendu crier aussi fort. Maman, elle ne crie jamais. Je crois qu’elle a dit beaucoup de gros mots et ensuite elle a arraché Ambre aux bras de son papa. Dans un gémissement, Ambre a prononcé mon nom. Maman m’a ramassé par terre et j’ai pu la serrer très fort dans mes bras. Après, on est monté dans la voiture. Maman roulait très vite et elle pleurait. Ambre aussi, elle pleurait. C’est bizarre, je n’avais jamais senti ce gout étrange dans la bouche d’Ambre. Je crois que c’était du sang, c’était rouge et c’était pareil que son bobo qu’elle s’est fait au genou quand elle est tombée de vélo l’autre fois. Je crois que ça venait de sa bouche. Sur le chemin, je lui ai demandé d’où ça venait et elle m’a répondu qu’elle s’était mordue la lèvre tellement son papa lui avait fait mal. Je l’ai serrée très fort et je lui ai promis que ça n’arriverait plus jamais. S’il le faut, je le tuerai son papa. De toute façon, maman a dit qu’elle ferait la même chose et moi, maman je la crois, elle tient toujours ses promesses ».  
  
Je n’ai pas pu terminer la lecture de ce procès verbal. Prise d’une nausée soudaine, j’ai dû courir aux toilettes pour vomir… et j’ai vomi. En sortant, j’ai eu honte, honte de moi et de mon engouement à propose de ce fameux dossier rouge qui, je le croyais, allait rendre ma journée meilleure. Non, manifestement ce n’était pas mon jour, mais aurai-je pu me plaindre d’avantage après une telle lecture ? Moi qui n’avais pas cessé de me plaindre de mon triste sort, aussi futile soit-il. J’ai terminé ma journée le cœur meurtris par cette histoire et en rentrant chez moi, j’ai pleuré, longtemps… et avant de m’endormir je me suis promis que plus jamais je ne nourrirai mon enthousiasme avec des dossiers rouges.  
  
Sylvine  

 
Jeu 25 Sep - 17:09 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Ven 26 Sep - 10:26 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Commenter ton texte ne va pas être chose facile.A cause de l'histoire,  qui reste en boule au fond de la gorge. 
Tu as,  je trouve très bien contre balancé ça avec la légèreté de cette avocate? Elle est même très insouciante quand on y pense, cette claque de la réalité,  avec l'affaire de cette petite fille est presque bien venue et lui remet les pieds sur terre.
L'histoire de la petite fille est très dure comme je l'ai déjà dit. Elle ne parle pas et c’est bien son ourson qui parle pour elle et décrit ce qui s’est passé,  donc pas de soucis.
Le sujet que tu as choisi est dur et délicat à manier, tu as bien réussi car on comprend sans en faire des tonnes.
Sans avoir plus de détails,  vraiment pas besoin, j'aurais juste aimé en lire plus. Quand sa mère arrive, le départ,  les docteurs qui l'ont examiné, son silence, la peur, la douleur de ce qu'elle a subit...enfin c’est du chipotage mais vraiment j'aurais aimé en lire plus sur la petite fille et peut être un peu moins sur l'avocate. 
Pour le premier texte de ce défi c’est vraiment très bon.
Merci à toi.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Ven 26 Sep - 10:26 (2014)
Auteur Message
Pita 2707
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 10 Sep 2014
Messages: 11

MessagePosté le: Ven 26 Sep - 11:54 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

L'histoire de cette petite fille est vraiment bouleversante et j'aurais aimé raconter ce que j'ai vu dans ses yeux la première fois que je l'ai croisée, mais ça aurait probablement été déchirant... dans un autre texte, peut-être que je m'y risquerai, à faire ressentir cette douleur et cette peur qui m'ont fait vomir... parce que je vois très bien de quoi il s'agit. J'avais besoin de raconter cette histoire qui m'avait marquée, une sorte d'hommage personnel, et ton sujet m'en a donné l'occasion. Merci à toi. Pour la petite info, je ne suis pas avocate, je suis assistante juridique. En tout cas, merci pour tes commentaires. 
Ven 26 Sep - 11:54 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 22:18 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

arfff ! le sujet est hyper dur !
C'est un texte qui ne peut pas laisser indifférent. Personnellement je suis pas en train de vomir, mais quand même, je me refuse presque de mettre trop d'image sur les mots pour ne pas être totalement mal.

Ceci dit tu nous as pris aux tripes.
Lun 29 Sep - 22:18 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 00:25 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Ton texte est aussi dur que le sujet. Il reproduit exactement l'horreur que l'on peut imaginer de la scène. Ta plume sert à merveille ton dessein, celui de transmettre les perversions, celles qui prennent place dans de sombres histoires et ternissent plusieurs vies.


Juste un petit regret, que le doudou n'ait pas plus parlé. J'ai eu le même sentiment que Christine à ce propos. 


 




(Je suis juste restée sceptique sur le mot Hommage. Quand j'ai lu ce mot, je m'attendais à un texte empreint de douceur ou de ferveur. L'Hommage est quelque chose qui montre un respect, une admiration. Un hommage, c'est quelque chose que l'on peut lire avec une larme "joyeuse" à l'oeil, un souvenir nostalgique, un sourire au coin des lèvres mais pour ma part, ce n'est pas un souvenir douloureux. Or là, je me suis sentie hyper mal à l'aise parce que je me suis retrouvée face à un acte totalement à l'encontre de ce que je croyais lire, la pédophilie. Fin voilà, c'est juste le mot Hommage qui m'a faussé compagnie. 

_________________
ATea.
Mar 30 Sep - 00:25 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Pita 2707
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 10 Sep 2014
Messages: 11

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 09:30 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Je suis sensible à vos "bonnes critiques" et je m'en servirai pour étayer davantage mes sujets en profondeur la prochaine fois. Toujours peur d'en faire trop... Pourtant j'ai appris à toujours en faire plus... comme quoi des fois, on oublie ce qu'on a appris. Merci en tout cas, ça m'aide énormément d'être lue et "critiquée"... j'aime ça. 
Mar 30 Sep - 09:30 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 19:08 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

La claque intégrale. Un sujet dur, des mots simples pour une situation insoutenable. 


Ce père est un salaud sur toute la ligne et je vois rouge comme tes dossiers.


Bravo
Mar 30 Sep - 19:08 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 23:38 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Quoi rajouter... Une belle maîtrise de l'écriture au service de ton récit. C'est sobre et précis. Et le récit est très fort, bien sûr. Je trouve que tu es parvenue à ne pas trop en montrer, j'avais peur de ça, la lecture avançant, mais tu n'en donnes pas trop. Assez tout de même pour qu'on devine l'horreur. 
Puis la conclusion faisant écho à son enthousiasme initial est bien trouvée.
J'ai aimé
Mer 1 Oct - 23:38 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 01:02 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Pouaaaah, j'ai tellement de mal à croire que ce genre de choses puisse arriver... Dur ? Ignoble, monstrueux, insoutenable... C'est probablement le pire des sujets qui soit. J'en ai des frissons d'horreur... 


Du coup j'vais parler technique ^^ Tu écris très bien, vraiment très bien ! Y'a un style fluide et précis. JUSTE que... Tu fais beaucoup de répétitions. Bon, j'dis ça, j'ai exactement le même problème. Lancée dans mon truc, je ne m'en rends même pas compte, et c'est souvent trèèèès à froid que je le vois. C'est vraiment retors comme défaut, alors avec un peu de chance, si t'écris depuis pas trop longtemps, tu sauras p'tet le corriger avant que ça ne devienne une marque de fabrique xD.
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 2 Oct - 01:02 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 10:03 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Et un titre.
Moi, j'aime bien les titres.



_________________
ATea.
Jeu 2 Oct - 10:03 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 12:12 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Ah ben pour rajouter aux critiques constructives, j'avais oublié de te dire que ton texte aurait mérité une mise en page un peu plus aérée. Pour le rendre plus accueillant au premier abord. 
Peut-être par manque de temps ou par choix, tu as posté ton texte sans beaucoup de retours à la ligne, et ça effraie un peu les gros blocs de texte.
Jeu 2 Oct - 12:12 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 5 Oct - 08:37 (2014)    Sujet du message: Défi n°56 Répondre en citant

Je rejoins tout le monde en ce qui concerne ton texte..Tu as choisi un sujet atroce et tu l'as amené à travers le prisme du regard de Pluche, ce qui traduit à la fois l'incompréhension et la violence... Tu as su rester sobre,et vraiment ça bouleverse, ça révolte.
_________________
Rafistoleuse
Dim 5 Oct - 08:37 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:25 (2016)    Sujet du message: Défi n°56

Aujourd’hui à 02:25 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°56

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield