S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
UN CHAGRIN DE PASSAGE

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°51 à 60 » Défi n°56
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 18:50 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
UN CHAGRIN DE PASSAGE

Le visage de l’enfance est-il celui-là, entre la mélancolie de la couche culotte et le rêve d’aller en boîte ?
Quand je la vois mettre sa tête sur l’oreiller et me poser contre sa bouche, je regrette de ne pas être un ours en peluche format xxl. Seul, lui l’enlacerait tendrement et donnerait du répit à son chagrin.
Moi, l’impuissant doudou, je ne peux rien faire. Quelle utilité le reste d’une vieille couverture a ?
Je me pose souvent la question sans trouver la réponse. A mon âge, je devrais servir de torchon à poussière. Et bien non, je me suis recyclé en fétiche pour gosse.
Je suis le totem de Charlotte.
Tiens elle souffle et essuie une larme. Les traces pré pré pubère de l’amour ? Non, elle est trop tournée sur elle-même pour s’intéresser aux autres.
Narcissique la gamine, avec une pincée de mauvaise foi quand elle crie sur Agathe sa mère, parce qu’on lui a raté sa coupe de cheveux. Voilà la raison de son chagrin qui sait.
Elle a voulu garder sa coiffure de princesse, voir encore ses nattes touchées ses épaules.
Seulement elle a joué avec le paysagiste et elle a perdu.
Stupide pari.
On croit toujours que les adultes disent des bêtises pour rendre le monde moins laid qu’il n’est.
C’est faux.
J’en fus le témoin.
Je vous assure.
Oui un doudou ça sort, ça a une vie sociale. Ça ne fait pas que dormir dans une chambre.
Charlotte me traine partout.
Et surtout chez Edouard, le coiffeur . Un type bizarre avec un cheveu sur la langue et des manières. C’est que le garçon est précieux, précis et pinailleur. Les trois P. Mais son alphabet personnel ne se limite pas à cette unique lettre. Il use aussi du B comme Bienveillant, du F comme Formidable, sans oublier le G comme Généreux.
C’est une nature exubérante et ronde sur qui le regard des autres n’est pas le plus heureux.
Tout ce qui échappe à la norme gène. Et Edouard aime la marge.
Autant dire qu’il faut une sacrée force de caractère pour assumer sa vie en dehors des sentiers battus. Edouard assume avec, et c’est très cocasse, une belle paire de « corones ».
Son salon ne désemplit pas. Tout à l'heure, il était bondé.
Il n’y avait « Que des meufs » comme dirait Benji le shampouineur, l’autre personnage haut en couleur de la boutique.

Un être improbable, une erreur de casting.
Je me demande encore, par quel miracle, il arriva au salon et y obtint un poste. Ne me soutenez pas que c’est le hasard du destin, je n’y crois pas. Je lui oppose un sens malheureux de l’orientation, un problème d’aiguillage.
Le fait est, pour le coup j’ai raison.
Quand Benji raconta sa première fois au salon, la clientèle rit à gorge déployée.
Pas moi, je n’ai pas de dents et de zygomatiques. Hélas.
Pour autant je ris aussi. A ma manière. Toute en retenue, un peu comme Benji.
Chez lui c’est un paradoxe. D’ailleurs tout chez Benji est un paradoxe : ses tatouages sur le bras et la nuque, son musculature, son langage très « cités », son goût immodéré pour Proust, le groupe Téléphone, la blanquette de veau et les rouleaux de printemps.
Ce serait un oubli de ne pas vous parler de sa voix. C’est un mélange d’inflexions entre les graves et les aigus, de sorte qu’il pourrait aisément faire du doublage pour des dessins animés.
Avec un pareil organe, on ne le prend jamais au sérieux.
Pas là, pas ce jour, pas cette minute où tout en malaxant le reste du carré grisâtre d’une septuagénaire, il narra par le menu les circonstances de son arrivée.

Je m’étais gouré d’adresse. J’avais rendez-vous chez Jean, le transporteur. Moi, avant j’avais fait des études pour être chauffeur routier. La coiffure, j’étais un naze intégral. Enfin presque. A part coiffer les poupées de ma cousine à son anniversaire.
Ma parole c’est fou quand on y pense. A un trottoir prés, j’aurais conduit des camions.
Je me souviens. Quand je suis rentré ici. On m’a regardé de travers. Faut dire que je faisais tâche. J’étais crade à mort, les mains pleines de cambouis. J’avais fini la vidange de ma Ford, je n’avais pas pris ma douche, j’étais à la bourre. Bref la loose totale. Je me pointais comme ça, genre un cheveu sur la soupe. Au pif.
Et là, le truc impensable arrive. Eddy me balance : « T’as l’air paumé mon grand. On cherche un shampouineur, ça te branche ? »
Ca tombait bien, je voulais me laver les mains. J’ai dit oui.
Et je suis encore là. Vous marrez pas, c’est vrai !

Edouard pouffait et remerciait le ciel. Benji c’était son rayon de soleil.
Nous, nous comprenions mal ce que se tramait là. Ça ne ressemblait pas aux codes normaux de l’amour. Qu’est-ce que j’en savais, moi le doudou, de l’amour ? Pas grand-chose. J’entendais, parfois, à travers la porte de Charlotte, le hoquet timide de sa mère. Agathe sanglotait dans le noir. Les adultes qui pleurent c’est souvent mauvais signe. Ça veut dire que le bonheur fout le camp. Il se faisait la malle le soir quand la petite dormait.
Sa fille c’était sa raison de vivre, sa dose d’endorphine. Elle la regardait vivre, elle allait mieux.
Et elle la regardait sa Charlotte, gobant du regard Benji, avec l’air de dire : pourvu qu’il ne me lave pas les cheveux.
Le shampouineur en finit avec sa septuagénaire.
- Eddy, lui, interrogea Agathe : Quelle coupe vous voulez pour votre petite ?
- Court, l’été approche, et c’est plus hygiénique
- Maman mais….
- Il n’y a pas de mais, Charlotte.
- La gamine geignit : Ma coupe de princesse
- Tu sais même les cheveux courts, tu ressembles à une princesse glissa Eddy
Il tenta de la rassurer. Ce n’était pas gagné.
Charlotte fit la moue.
- Tu sais ma chérie, je te comprends. Les cheveux sont un bien précieux. Je les coupe mais je ne le jette pas
- Qu’est-ce que tu en fais alors ? demanda Charlotte.
- Et bien…..
- Je sais moi. Des perruques pour les chauves, des extensions pour les vieilles glissa Benji
- On t’a sonné toi ! T’as vraiment des manières de camionneur. Retourne à tes shampooings ma grande et ne me coupe pas la parole
- N’écoute pas Benji, c’est un imbécile. Je récupère les cheveux coupés de mes clientes pour mon Panda en peluche. C’est un Panda magique, il parle et sait lire dans les lignes de la main.
- Je te ne crois pas.
- On parie si tu veux.
- On parie quoi ?
- Tes cheveux. Si je mens tu les gardes longs. Si je dis la vérité je te les coupe court comme me demande ta mère
- Qu’est-ce tu racontes Eddy ? T’as fumé où quoi ? questionne Benji
- Depuis quand tu t’intéresses à ce que je dis aux clientes, Ben.
- T’en dis des conneries Eddy, mais là c’est le pompon.
- Retourne à tes shampoings !!!!!
- Ok ok, j’ai rien dit.
- Bon Charlotte, on parie reprit Eddy
- On parie, Top là
La petite main de Charlotte tapa la grande d’Edouard. Les dés étaient jetés.
Le coiffeur marcha en direction de l’arrière-boutique. Il discuta avec une voix au timbre asiatique.
On entendit : « Hein, petite fille pas croire en l’existence de Tong. Moi lui prouvez tout de suite. »
Alors l’impensable survint. Un panda en peluche avec la coupe de Nana Mouskouri sortit des coulisses du salon.
Il avait la démarche lente, le regard à la fois fourbe et amical, espiègle en résumé. Il était heureux de jouer un mauvais tour à Charlotte.
- Il lui prit la main et lui dit ceci : Ma puce, dans quelques heures, petit malheur et grand bonheur arriveront dans ta maison. Le grand bonheur consolera et le petit malheur. Et vous serez à nouveau heureuses.
- Vous ?
- Ta mère et toi
Le panda fixa avec douceur Charlotte. Il lui lâcha la main.
Edouard coupa les cheveux de la petite. Et à mesure qu’elle vit sa tignasse brune se raccourcir, quelques larmes coulèrent sur ses joues.
C’était le prix du pari. Un chagrin d’enfant. Une fin provisoire du monde, un drame à l’avortement annoncé
Moi le doudou, je fus trainé sur la route par La main gauche de Charlotte, comme on traine sa peine sans espoir de la consoler.
Sa mère tenta par quelques mots de l’apaiser un peu

Charlotte pleure encore sur son lit, sa bouche toujours collée à moi. Pour autant je devine, par sa respiration, que son chagrin aura, bientôt, vécu.
D’ailleurs il s’achève, le petit malheur est passé. Je quitte ses lèvres et reprend ma place, en boule, tout près de l’oreiller.
Enfin seul.
Le métier de doudou est harassant. Je ne connais pas les 35 heures, les 5 semaines de congés payés. Je suis dévoué comme une étoile se doit au ciel tout entier.
Sitôt on me lâche, sitôt on me reprend.
La main de Charlotte me saisit . On se lève. On regarde par la fenêtre, aux premières loges du grand bonheur.
Agathe discute avec le nouveau voisin. Il y a longtemps qu’elle n’a jamais été aussi belle.
Je commence à comprendre ce que c’est que l’amour.
Dim 28 Sep - 18:50 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 14:19 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

L'histoire me plaît bien, un peu décalée. Mais il y a quelque chose qui m’a dérangé.
J’ai bien compris que c'était le doudou qui parlait au début mais après quand on arrive dans le salon de coiffure tu m'as perdu. Je ne savais plus, ou était le doudou, même la petite fille dans l'histoire. 
Pourtant j'aime bien, l'histoire,  les personnages du salon comment tu les décris. 
Donc j'hésite à dire que le contrat est rempli ou pas.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 29 Sep - 14:19 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 22:33 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

J'adore Benji ! mdr tu nous as donné des personnages haut en couleur terriblement bien décrit, par contre  tu m'as également un petit peu perdu à l'arrivé du panda, j'ai pas tout saisi sur l'histoire du pari, et pourquoi finalement il coupe les cheveux, puisqu'il lui a pas prouvé que sa théorie était vrai et qu'il avait gagné le pari.
J'ai bien aimé la lecture quand même rien que pour Benji et Eddy ^^
Lun 29 Sep - 22:33 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 00:39 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

Hector, je me suis un peu perdue dans ta lecture. Je ne savais plus qui parlait à un moment. Et j'ai trouvé dommage que l'on s'éloigne de la petite fille. 


Ceci dit, tu nous as servi des personnages à ta sauce et ils sont bien barrés ! Un régal à imaginer
_________________
ATea.
Mar 30 Sep - 00:39 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 04:49 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

Ah ah, j'ai bien aimé les coiffeurs moi aussi

Mais je crois que l'arrivée du panda et la "résolution" du pari ne sont pas claires pour moi non plus.

En tout cas je retrouve bien ton brin de folie
_________________
Rafistoleuse
Mar 30 Sep - 04:49 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 14:30 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

Ooooh mais c'est tout mignon ! Les personnages sont hauts en couleur et adorables. J'ai pas été perdue une seconde, et mes interrogations n'ont pas du tout été dans le sens de celles des autres. Moi, la seule chose qui m'a perturbé, c'est que la fillette, elle parle ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 30 Sep - 14:30 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 19:31 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

Quand la quasi totalitė des lectrices se sont perdues dans l'histoire, c'est que l'auteur a échoué quelques part.


Et pour le coup c'est très instructif.


Je n'ai pas été suffisamment clair dans les dialogues et aurais dû enfoncer le clou sur le pari.


Le doudou a été le témoin de cette histoire.


Une panda en peluche qui parle et qui lit les lignes de la main ça n'existe pas. Sauf dans ce salon de coiffure.


Charlotte a parié que le panda n'existait pas, que c'était un mensonge. Elle a perdu.
D'où sa coupe de cheveux ( l'objet de ce pari).


Quant à la petite, certes elle parle mais par le truchement de son narrateur le doudou.


J'ai conscience que l'argument est un peu de mauvaise foi et tirė par les cheveux.


comme votre serviteur a le crâne rasé, je suis mal barré.


Bref merci pour vos commentaires et votre franchise.
Mar 30 Sep - 19:31 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 23:56 (2014)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE Répondre en citant

L'histoire m'a vraiment plu. La transition entre la chambre de la fillette et le salon de coiffure m'a déstabilisé un court instant, car on semblait perdre le lien avec le chagrin de la fillette et partir dans une tout autre direction, mais installé dans le fauteuil d'Eddy, j'ai repris ma lecture et j'ai adhéré à la douceur, la fantaisie, et la chute mignonne comme tout.
Bravo 
Mer 1 Oct - 23:56 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:59 (2016)    Sujet du message: UN CHAGRIN DE PASSAGE

Aujourd’hui à 03:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°56

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield